To-eat list Lausanne

Quelques adresses en vrac « valeurs sûres » qu’on aime bien sur Lausanne, pour lesquelles on a déjà écrit des critiques et qui sont celles qu’on recommande très souvent pour leur côté « facile »/ « plait au plus grand nombre »:

  • Bamee Bistro, un viêt de poche aux ex-cel-lents bánh mì 100% maison (ils font leur pain, pâté et jambon de porc eux-mêmes). Note subjective: 20/20
  • Les Rues de Saigon, un viêt moins de poche à l’accueil lumineux, plats soignés et authentiques. Note subjective: 19/20
  • Non Solo, sicilien de poche à prix doux et aux pâtes au four ex-cel-lentes. Note subjective: 19/20
  • L’Auberge de l’Abbaye de Montheron, notre bistronomique préféré du coin « au nord de Lausanne ». Ingrédients hypra-locaux, ambiance chaleureuse et assiettes créatives. Le Mojito Alpestre en dessert est un must absolu. Note subjective: 18/20
  • Au Chat Noir, notre bistronomique préféré du centre-ville. Assaisonnements parfaits, poulpe toujours hypra maitrisé et agréable cadre de brasserie française. Note subjective: 18/20
  • Le Perroquet pour son brunch et ses prix doux. Note subjective: 18/20
  • Bếp Việt: un excellent petit viêt à deux pas du CHUV, pratique pour ceux qui ont des proches hospitalisés (faut bien se motiver comme on peut parfois). Note subjective: 18/20
  • L’Atelier des Gourmands, un de nos cafés préférés qui prône le fait maison, avec d’excellentes quiches notamment. Note subjective: 18/20
  • Amici, notre italien préféré Lausanne à ce jour. Note subjective: 18/20
  • Tayta Empanadas Artisanales péruviennes, pâte sublime. Note subjective: 18/20
  • Le Montriond, repère Sous-Gare avec une terrasse très sympa et des croque-monsieurs moelleux. Note subjective: 16/20
  • La Brasserie de Montbenon, valeur-sûre par excellence qui a le mérite de servir tard. Pour l’ambiance, le cadre, la terrasse et le café gourmand « Gargantua », on aime bien. Note subjective: 16/20*
  • Le Café Saint Pierre, pour son ambiance, son vaste choix de tapas et son moelleux au chocolat accompagné de crème double. Note subjective: 16/20
  • L’impression Café & Restaurant, pour le brunch, la déco lumineuse et la terrasse. Note subjective: 16/20
  • L’Auberge de Beaulieu, pour son ambiance, sa terrasse et son pain maison à tomber. Note subjective: 16/20
  • La Table d’Edgar, le 1* amplement mérité du Palace de Lausanne, classique très gourmand. Note subjective: 16/20
  • Non-Stop à Lutry, excellents burgers et frites à la patate douce. Note subjective: 16/20
  • Ta Cave, pour l’apéro et la bonne charcut’ des planchettes. Note subjective: 15/20
  • Le Café de Grancy, repère Sous-Gare. Note subjective: 15/20
  • L’Esquisse de la Fondation de l’Hermitage, pour sa belle terrasse verdurée et son brunch. Note subjective: 15/20
  • OliMy Bánh Mì, pour ses ex-cel-lents bánh bao maison (brioche de mie de pain vapeur fourrée au porc) au goût authentique. Note subjective: 15/20
  • La Brasserie du Cygne  pour son ambiance à la bonne franquette et ses plats maison tout honnêtes. Note subjective: 15/20
  • Le Milan, italien au cadre un peu « dans son jus » mais adresse basique vers la gare parfaite pour une pulsion de spaghetti aux vongoles ou pâtes crème-lard-truffes. Note subjective: 15/20
  • Le Café des Artisans, pour son ambiance sympa et le bon café gourmand. Note subjective: 13/20

Et d’autres pour lesquelles on n’a pas encore eu le temps d’écrire de critiques:

  • Pasta e Sfizi, excellent italien mais prix assez élevés, cependant on peut choisir des demi-plats en cas d’hésitation entre 2 options et ça, on aime. Note subjective 18/20*
  • Le Pointu pour son brunch et sa bonne ambiance. Note subjective: 18/20*
  • Nandanam, probablement le meilleur indien de la ville, à deux pas de la gare. On va souvent y chercher un nan au fromage à l’emporter, juste excellent. Réservation en avance (2 semaines) quasi obligatoire, vu comme c’est archi-plein. Note subjective: 18/20*
  • Au Bon Vin à Chardonne, un excellent bistrot dans son jus qu’on a-dore pour son authenticité, ses assiettes immenses de saucisses au choux maison et surtout ses malakoffs. Monsieur le Boucher/le Chef est en cuisine pendant que Madame est en salle, où trône des figurines de petits cochons sur le bar et un sémaphore qui indique l’état de stress du chef. Un coup de coeur. Note subjective: 18/20*
  • Le Café Mood, pour son ambiance cosy et ses plats frais. Note subjective: 16/20*
  • Le Great Escape, pour des frites et ses plats faciles (et gras). Note subjective: 16/20*

*: note à affiner quand on y retournera, ou critique en cours d’écriture