To-eat list Genève

Quelques adresses en vrac « valeurs sûres » qu’on aime bien sur Genève pour lesquelles on a déjà écrit des critiques et qui sont celles qu’on recommande très souvent pour leur côté « facile »/ « plait au plus grand nombre »:

  • Berger & De Faletans : à mon sens le meilleur pâtissier/boulanger de Genève, top pour le petit-déjeuner, le déj ou le goûter. A toute heure, quoi. J’y allais tous les jours étant étudiante (Unimail est tout proche). Note subjective: 20/20
  • Mr & Mrs Renou, un MOF et sa femme hypra-gentils dans une pâtisserie-chocolaterie très design. Ils viennent de mettre une terrasse et d’ouvrir L’Ecole. Note subjective: 19/20
  • Au Coeur de la Côte à Vinzel: les meilleurs malakoffs avec ceux d’Au Bon Vin à Chardonne qu’on ait mangé à ce jour, tout simplement. Et en plus ils servent non-stop…;-) Note subjective: 19/20
  • Nagomi-San, nos ramen préférés à Genève à ce jour. Notes subjectives: 19/20
  • THREEKIDS, pour leurs bagels genevois artisanaux au top du sympa et du moelleux. Note subjective: 19/20.
  • Le Thé : toujours plein, service pas toujours top mais ses dim sum maison sont vraiment très bons. Mieux vaut réserver « tard » car la patronne fait plusieurs services donc ceux qui y vont à 19h30 se font pousser vers la sortie à 20h30-21h pour les clients d’après. Note subjective: 18/20
  • La Maison d’Asie, notre viêt préféré à Genève au très bon rapport qualité-prix. Note subjective: 18/20
  • le Café des Sources, un de nos bistrots préférés pour ses malakoffs, ses plats porteurs du label Fait Maison et son ambiance détendue. Note subjective: 18/20
  • Café d’Avusy – Chez Casa, pour sa célèbre chasse, ex-cel-lente. Note subjective: 18/20
  • L’Odéon, un de nos bistrots préférés depuis longtemps (et c’est toujours le cas après le changement de gestion début 2019), aux quenelles de brochet sauce homardine à s’en re-le-ver la nuit . Note subjective: 17/20
  • Katrépices : notre bistronomique préféré de la ville, pour ses mini-malakoffs, ses plats (et tapas) goûtus et créatifs et sa belle ambiance de bar à vin. Note subjective: 17/20
  • La Fabbrica Pasta, peut-être notre italien de poche préféré, pour ses pâtes maison. Note subjective: 17/20
  • Le Bologne, bistronomique au doux rapport qualité/quantité/prix. Note subjective: 17/20
  • Bombar, le petit frère du Bologne en version bar-bistrot bien bonnard. Note subjective: 16/20
  • Bao Steam Kitchen, pour ses dim sum, son ambiance stylée et son service super gentil. Note subjective: 16/20
  • Soï – Thaï Canteen, un thaï très stylé aux Pâquis avec une ambiance vivante. Note subjective: 15/20
  • Spice of India: à deux pas de la gare, il ne paie pas de mine et la déco est plutôt kitsch (gris et fuchsia) mais les plats sont vraiment bons et pas chers. Note subjective: 15/20
  • Ta Cave, pour l’apéro et la bonne charcut’. Note subjective: 14/20

Et d’autres pour lesquelles on n’a pas encore eu le temps d’écrire de critiques:

  • Côté fourneaux de la Fondation Ensemble (en faveur des personnes avec une déficience intellectuelle), une arcade-boutique lumineuse où on peut acheter des plats à l’emporter le midi qui sont préparés et servis par des adolescents en formation. On est absolument fan de ce concept solidaire qui mériterait d’être mieux connu. Cela fait longtemps qu’on y est pas passé mais dans nos souvenirs les plats étaient bons et bien généreux avec des prix doux (10-12 CHF). Note subjective: hors catégorie car c’est le cœur qui parle.
  • Le Bayview (1*), innovant, délicat, surprenant comme on les aime. Cadre d’hôtel un poil froid. Note subjective: 17/20*
  • Le Chat Botté (1*), élégant, précis, avec d’excellents pains feuilletés à la tomate et une jolie terrasse (mais un peu bruyante). Note subjective: 17/20*
  • Le Flacon à Carouge (1*) : super rapport qualité prix, le menu doit être à 60-70 CHF de tête. Note subjective 17/20*
  • Le Pachacamac: très bonne cuisine péruvienne un peu revisitée, cadre moderne, les plats bien réalisés mais prix pas très doux. Note subjective: 16/20*
  • Boléro Bistro à Versoix, bistronomique à prix doux dans un cadre contemporain. Note subjective: 16/20*
  • The Hamburger Foundation, nos burgers préférés à ce jour. Note subjective: 16/20*
  • Izumi, le japonais du Four Seasons des Bergues, délicat et cher, avec une terrasse-toit sympathique en cas de table vers les bords. L’hiver, les tables sont à l’intérieur et cela a moins de charme. Note subjective: 15/20*
  • Le Mékong : boui-boui vietnamien à prix doux. Note subjective: 15/20*
  • Le Remor : café à la française ouvert tous les jours, pratique à toute heure. Note subjective: 15/20*
  • Le Kampai : même Cheffe que le Pachacamac mais cadre plus trendy, toujours plein, très bons cocktails et cuisine nikkei, prix pas très doux cependant. Note subjective: 15/20*
  • Chez Philippe : brasserie sport-chic de Philippe Chevrier, valeur sûre en centre-ville et pour des business lunches. Note subjective: 15/20*
  • Arlecchino, vers le Jet d’Eau : pour les glaces (miel et marron glacé excellentes). Note subjective: 16/20*
  • Le Qu’importe à Carouge : pour un verre, avec des nouvelles tapas (pas encore testées) du Flacon, le 1* à côté. Note subjective 15/20*
  • La Brasserie du Parc des Eaux-Vives : chic, pour la terrasse et la vue plongeante sur le lac. Note subjective: 15/20*
  • Le Gruyérien : pour la fondue (les malakoffs sont eux corrects mais pas marquants). Note subjective: 15/20*
  • Via Roma à Carouge : pour ses pâtes au homard. Note subjective: 15/20*
  • Le Cheval Blanc à Carouge : terrasse sympa pour manger ou boire un verre, bon brunch. Note subjective: 14/20*
  • Café Papon : pour les spécialités genevoises et la terrasse sur la promenade de la Treille. Note subjective: 14/20*
  • Brasserie Lipp : brasserie française ouverte tous les jours avec notamment des fruits de mer, valeur sûre pour des business lunches. Note subjective: 14/20*
  • Le Parc des Bastions : pour le cadre Art Nouveau et la terrasse plus que pour la nourriture qui ne casse pas des briques dans notre souvenir. Note subjective: 13/20*

 

*: note à affiner quand on y retournera, ou critique en cours d’écriture