Billets culinaires

La Grappe d’Or (Lausanne)

Réouverte après une période de rénovation début 2018, cette élégante institution lausannoise est une de nos adresses élégantes préférées du coin. De celles où aucun des plats choisis ne semble avoir de défaut et où il est difficile de se décider en parcourant la carte. Et la cerise sur le gâteau: les sublimes frites maison (les meilleures qu’on ait mangées à Lausanne à ce jour…) et le service lumineux de bonne humeur.

Rôtisserie à l’origine, lieu a gardé une grande cheminée et un esprit « châtelain » dans sa déco intérieure. La terrasse en escaliers qui longe le bâtiment est très agréable et ensoleillée (réservation conseillée aux beaux jours: on y était un mardi soir et elle était pleine).

La carte a des touches italiennes, et il faut compter 18-20 CHF pour les antipasti, 16-30 CHF pour les pâtes et risotti (disponibles en 2 tailles, pratique pour les petites faims ou ceux qui aiment goûter à tout), 34-54 CHF pour les plats de viandes/poissons et 8-14 CHF par dessert.

Le midi, les plats du jour semblent osciller entre 25 et 29 CHF, et à l’heure de l’apéro des options d’antipasti sont disponibles.

Pour un dîner d’été (le menu a un peu changé depuis), on y a partagé:

  • un excellent tzatziki en amuse-bouche, ultra crémeux avec des croûtons très appréciables
  • des tomates d’été, pêches blanches, ricotta fraîche, vinaigrette au miel, citron et romarin (16 CHF). Une entrée à la fois rafraîchissante et goûtue, originale et très bonne.
  • les calamaretti et poulpes grillés, melanzane, compotée de tomates et stracciatella di buffala (20 CHF). Cuissons hyper maitrisées, pour une três jolie entrée graphique.
  • les paccheri et saucisse à rôtir grillée au fenouil (un poil trop cuite à notre goût), tomates de Sicile à la marjolaine et copeaux de parmesan (18 CHF en petit, 26 CHF en plat), réconfortants
  • des aiguillettes de boeuf à la broche, servies juste tièdes avec de la roquette, copeaux de parmesan, tomates fraiches, pesto au basilic et 2 cromesquis-cubes de polenta bien crousti-moelleux (42 CHF). La viande était très tendre, comme on l’aime.
  • un supplément de frites maison juste ex-cel-lentes, sauce maison toute aussi bonne. Le bonheur total dans un petit bol. On en avait pas vraiment besoin mais pour une fois qu’il y a de bonnes frites maison (cela devient rare), on n’a pas pu s’en empêcher. Quant à la sauce béarnaise, elle nous faisait de l’oeil depuis la table voisine. A la réflexion, ce doivent être les meilleures frites qu’on ait mangées à Lausanne.
  • un tiramisù (12 CHF), classique et onctueux
  • une cheesecake au citron vert, fraises et glace au basilic (14 CHF), généreusement servi et assez « léger » (on n’est habituellement pas fan de cheesecake, mais celui-là « passe bien », comme dirait l’autre)

Quant au service, on l’a trouvé sympathique, très pro et dynamique, sachant transmettre un vrai amour pour les plats (notre serveuse nous a particulièrement bien vanter les charmes de la béarnaise, et elle avait bien raison!). Bravo.

Est-ce qu’on y retournera? Très volontiers, pour tester d’autres plats et le coin cheminée en hiver.

Note subjective: 18/20


La Grappe d’Or
3, rue Cheneau-de-Bourg
1003 Lausanne
Suisse
+41 21 311 39 70
https://la-grappe.ch
Instagram:@lagrappe1954
Facebook: @lagrappe1954

Visite: mardi 2 juillet 2019 – 20h – env. 80 CHF / 70 € par personne

Post Précédent Post Suivant

Vous aimerez aussi

Pas de commentaires

Répondre

*