Billets culinaires

Soï – Thaï Canteen (Genève)

On aime! Le concept très bien pensé est bien rodé: une cantine thaï servant de la « street food » goûtue au coeur des Pâquis depuis 2017, avec des tables en métal et tabourets assortis, sous les yeux de personnages rigolards peints au mur.

Avec sa déco stylée et électrique, son ambiance vivante (et bruyante) et son accueil sympathique, on ne peut qu’apprécier.

L’adresse a été imaginée par le duo qui a ouvert depuis l’excellent Suahoy en 2021 (positionné plutôt comme « restaurant » et non pas cantine): Sandrine Pally et Yuttakan Pongkunsup, un couple qui s’était rencontré au Plaza Athénée de Bangkok.

La carte de Soï se compose de petits plats de grillades carnivores à partager (14-20 CHF + 4-5 CHF pour le riz), de salades thaïs (15-18 CHF), de soupes (15 CHF) et de desserts (9-13 CHF).

On avait découvert l’adresse en mars 2018, en y mangeant à l’intérieur sous les néons, avant d’y retourner en juillet 2022 pour y prendre des plats à l’emporter (quand la terrasse est pleine, prévoir un peu d’attente et vérifier la justesse de sa commande quand on récupère son sac). Lors de ces 2 passages, on y a goûté:

  • 1er coup de coeur, car le frit, c’est la vie: le Moo Klook Foon, soit du porc mariné croustillant, frit avec du riz pilé et feuilles de kaffir (16 CHF). Hautement crousti-moelleux, addictif.
  • 2e coup de coeur: le Kho Moo Yang, soit du porc mariné au rhum thaï Sansom (17 CHF), miel et épices, sauce épicée au tamarin, juste trop bon dans son côté sucré-salé.
  • Seua Rong Hai, soit 100g d’entrecôte de boeuf grillée à manger avec sauce épicée au tamarin (16 CHF), pas mal. La viande est tendre mais assez discrète en goût, d’où l’importance de la sauce.
  • des Kai Sate, des brochettes de poulet mariné au cumin, lait de coco et curcuma, sauce cacahuète (4 brochettes, 15 CHF), tendres et bonnes.
  • de la saucisse Sai Ua de Chiang Mai faite maison au porc, herbes aromatiques et curcuma (19 CHF), bonne et un peu relevée mais pas trop.
  • du riz collant (5 CHF) joliment présenté dans une petite housse en sorte de paille tressée. On peut aussi prendre du riz jasmin complet (4 CHF) sinon.
  • une Som Tam Thai, soit une salade de papaye verte au mortier, tomates cerises, haricots serpent, mini-crevettes séchées, cacahuètes grillées (15 CHF), rafraichissante
  • Tom Yum Tofu, soit une soupe avec tofu, pleurotes, citronnelle, galanga, feuilles de lime, citron vert et piment (14 CHF), sans plus et de taille un peu modeste
  • une glace coconut « Thaï 60s », soit 2 boules de glace au coco saupoudrées de sésame, pas mal  du tout (11 CHF)
  • un très bon Mango sticky rice, soit de la mangue bien mûre avec du riz collant à la noix de coco (13 CHF)
  • un Nam Takai: un sirop de citronnelle excellent, servi avec une paille en bambou (5.5 CHF), malheureusement plus au menu

L’accumulation de petits plats servis sans accompagnements peut vite faire grimper l’addition, ce n’est donc pas une adresse « pas chère » comme on pourrait le croire de prime abord mais cela reste très sympa. Réservation hautement conseillée vue l’affluence!

Est-ce qu’on y retournera? Très volontiers, pour dîner à nouveau sous les néons de cette chouette cantine ou en terrasse.

Note subjective: 16/20

PS: de nuit, ça donnait plutôt ça:


Soï – Thaï Canteen
6, rue du Prieuré
1202 Genève
Suisse
+41 22 547 19 20
www.soisoi.ch
Instagram: @soi_geneve
Facebook: @soithaigva

Dernier miam: jeudi 28 juillet 2022 – 20h – env. 46 CHF / 45 € par personne

Post Précédent

Vous aimerez aussi

Pas de commentaires

Répondre