Billets culinaires

Bao Steam Kitchen (Genève)

Pour les amateurs de dim sum maison: ceux qui ont grandi en traversant Artamis ont une nouvelle excuse pour se balader dans le coin. Ouvert fin septembre 2018, ce restaurant de dim sum et baos un peu caché au milieu des immeubles de l’écoquartier de la Jonx est vraiment sympa. Et bien bien bon. Et tout le temps plein!

On en avait entendu beaucoup de bien, mais on ne s’attendait pas à une expérience clients aussi qualitative. On avoue, on craignait que ce soit plus joli que vraiment bon.

L’accueil et le service sont au top de la motivation et du professionnalisme (; la déco est contemporaine, avec beaucoup de goût, aux touches asiatiques sans que cela paraisse surfait.

Cerise sur le gâteau: le logo dodu comme on aime (argument peu intéressant pour juger un restaurant, même si avouons-le, cela influence…).

Seul petit bémol remarqué à l’ouverture et (heureusement) disparu depuis: l’ancienne tagline « le premier restaurant de dim-sums au coeur de Genève » alors qu’on est à moins de 500m du Thé, une valeur-sûre dans le genre depuis des années (le service chaleureux en moins, car au Thé on y va en connaissance de cause: plats moelleux et excellents mais accueil et service expéditif, parfois carrément limite). Depuis, la tagline plus neutre indique « Dimsums au coeur de Genève« .

La réservation est indispensable quelques jours en avance sous peine de se retrouver au bar (qui est très sympa d’ailleurs, avec sa vue sur les cuisines ouvertes) ou de se retrouver nulle part: c’est plein quasi tout le temps, midi et soir!

Pour un dîner entre filles, on y a partagé:

  • des chips de chou-kale (4.5 CHF), vraiment légères, très bonnes sans être trop salées
  • des légumes de saison vapeur (7 CHF)
  • un petit bol tout rond de riz au sésame noir (4.5 CHF)
  • des liserons d’eau sautés à l’ail (8.5 CHF), très bons et pas hypra gras ni trop aqueux comme c’est parfois le cas
  • des jiaozi (raviolis colorés) aux crevettes, coriandre et betterave (12 CHF les 5), bons et bien assaisonnés
  • des xiao long bao traditionnels (raviolis ronds fourrés de viande hachée et de bouillon) au porc (10.5 CHF les 5), bien réconfortants
  • un baozi (brioche moelleuse) au boeuf braisé (7 CHF), très bien réalisé et assaisonné
  • un baozi au poulet au caramel (6 CHF), pas mal, avec de la viande bien mijotée
  • des xiao long bao à la banane caramélisée et sésame noir (7 CHF les 3)

Avis aux intolérant(e)s au gluten: aucun dim-sum n’est à ce jour sans gluten, contrairement à ce que l’on pourrait naïvement penser en imaginant une pâte à base de riz. Heureusement, en guise de consolation il y a assez d’accompagnements de disponibles dans ce cas-là.

Niveau boissons sympas, on peut y boire l’excellent thé Vitalay infusé à froid, de Bernex. Compter 7 CHF la sympathique bouteille de 50cl en fibre de canne à sucre, avec un visuel éléphantesque au top du style (argument peu intéressant pour juger une boisson, même si avouons-le, cela influence…aussi).

Est-ce qu’on y retournera? Clairement, pour tester le reste de la carte.

Note subjective: 16/20


Bao Steam Kitchen
8, Chemin du 23-août (à peu près au milieu de l’ex-Artamis)
1205 Genève
Suisse
+41 22 808 09 39
www.baosteamkitchen.com
Instagram: @baosteamkitchen
Facebook:@baogeneva

Visite: jeudi 25 octobre 2018 – 20h – env. 48 CHF / 42 € par personne

Post Précédent Post Suivant

Vous aimerez aussi

Pas de commentaires

Répondre

*