Billets culinaires

Le Thé (Genève)

Institution pour les dim sum maison traditionnels à Genève, le Thé est une adresse qu’on adore car tout ce qu’on y a goûté est très bon, et il y a autant du « à la vapeur » que du grillé ou du frit… Pour éviter toute mauvaise surprise, il faut juste savoir 3 choses:

1) les tables sont super serrées

2) la joyeusement du service n’est pas le fort de l’endroit, et

3) paiement cash uniquement.

Si ces 3 éléments ne vous dérangent pas, alors c’est le BONHEUR car le menu est très varié, les prix sont doux, la déco bien faite et dépaysante. En plus, on est servi rapidement (le cuisinier dans sa mini-cuisine et la patronne au service ne chôment pas). Pour ceux qui préfèrent les dim sum plus « contemporains/revisités » dans un cadre stylé et avec un service jeune et agréable, on recommandera plutôt Bao Steam Kitchen, à 5 minutes à pied.

Comme c’est tout le temps plein, vaut mieux réserver bien en avance. Les tables réservées à 19h sont souvent revendues pour un 2e service, donc pour ne pas se faire mettre à la porte rapidos si on est aussi venu pour papoter, on recommande de réserver pour 20h30, car aucun risque qu’il y ait un autre client droit derrière.

Toute en longueur, l’espace se compose d’une salle principale avec (de tête) 7 tables, puis des toilettes et de la mini-cuisine, et d’enfin une seconde salle plus intime tapissée (de tête) de toiles tressées végétales, avec des banquettes. Les claustros préféreront la salle de devant du coup.

L’optimisation (pour ne pas dire la rentabilisation) de l’espace semble être le maître-mot: les murs sont recouverts d’étagères avec les théières et des thés en vente, et pour accéder aux tables dans les coin cela peut ressembler à un jeu de casse-tête:

  • mouvement 1: le voisin de table se lève
  • mouvement 2: on décale sa chaise
  • 3: on passe
  • 4: on « referme » le trou
  • 5: le voisin reprend sa place
  • et ainsi de suite à chaque fois qu’un convive a la bonne idée d’aller aux toilettes.

Concernant le quasi fameux manque d’empathie de la patronne ressentis par beaucoup, cela vient souvent du fait qu’elle est assez directive quand il fait libérer la table en amenant d’office l’addition et qu’elle parle peu, en mode ultra-efficace. 

Cependant, lors de notre dernier passage on a eu l’immense surprise de la voir sourire et même discuter un peu. Comme quoi tout arrive! Précisons qu’on y était avec une Comparse vietnamienne habituée du lieu et que la patronne est elle-même vietnamienne d’origine chinoise, si on a bien compris, cela a peut-être joué.

Lors de ce dîner, on y a partagé à 3:

  • des gua baos au canard laqué cantonais ultra fondant (10 CHF le duo), rien à redire, excellents, moelleux et goûtus
  • un assortiment de 5 raviolis à la vapeur (8.8 CHF): ravioli au porc et chou chinois, crevettes, shiumai aux crevettes, brioche porc et chou blanc, ravioli à la farine de froment farci aux crevettes, porc et coriandre
  • des pains vapeur farcis au porc laqué (9.8 CHF les 2), à la mie joliment « éclatée »
  • un riz sauté emballé dans des feuilles de lotus (5.5 CHF), bon et généreux pour le prix 
  • des crêpes de riz farcies aux crevettes, porc et champignons noirs (8.8 CHF les 2), soit de gros bánh cuốn, bons mais avec un rapport pâte/farce pas assez élevé (on préfère avec la version fine). Entre Genève et Lausanne, on n’a pas encore trouvé nos bánh cuốn, préférés en restaurant.
  • des petites galettes poêlées aux crevettes, maïs et chataîgnes d’eau (9.6 CHF les 4), goûtues et croustillantes
  • des wantans frits aux crevettes (9.6 CHF les 4), bons, crousti-moelleux
  • une bébé-brioche à la vapeur fourrée à la pâte de graines de lotus (5 CHF), le dessert obligatoire à chaque repas. Terriblement doux, moelleux, aérien, sucré mais pas trop: un dessert plein de réconfort, très bien réussi.

Concernant les boissons, les théières de thé ou infusions sont re-remplient d’eau chaude quand elles se vident, économique et pratique. Pour info, les thés qu’on peut zieuter sur les murs et acheter sur place sont également vendus chez Dragon Art, sur la rue des Savoises toute proche.

Est-ce qu’on y retournera? Très clairement, pour tester d’autres dim sum car ils sont vraiment trop bons.

Note subjective: 18/20


Le Thé
65, rue des Bains
1205 Genève
Suisse
+41 79 436 77 18
https://youtu.be/DQgBIiHWflg
Instagram: @lethe_geneva

Visite: mercredi 22 mai 2019 – 20h30 – env. 33 CHF / 28 € par personne

Post Précédent Post Suivant

Vous aimerez aussi

Pas de commentaires

Répondre

*