Billets culinaires

Jaja Bar-Club (Lausanne)

Remplaçant l’ex-Comptoir depuis mi-septembre 2021, ce bar à planchettes/cocktails est le petit frère de Sardine, le bistronomique à la jolie terrasse juste en-dessous: on y trouve notamment l’ex-cel-lent pâté en croûte du jeune chef Alexis Le Tadic, qui a notamment été formé auprès d’un Meilleur Ouvrier de France en charcuterie. Rien que pour lui, il faut y passer pour un apéro ou pour une faim plus consistante, arrosée de pimpants cocktails.

Formé donc par le MOF-charcutier Arnaud Nicolas (qui a dû l’inspirer pour son sublime pâté en croûte), le chef a notamment travaillé ensuite au Louis XV d’Alain Ducasse à Monaco (3*), à La Chèvre d’Or (un 2* sur la Côte d’Azur, perché sur les hauteurs, ce qui en a fait le plus jeune chef doublement étoilé de France à l’epoque), au Camondo (le restaurant de l’élégant musée parisien Nissim de Camondo) ou encore à l’Hôtel Barn dans la région parisienne.

En découvrant Sardine à l’été 2020, on avait été assez triste de ne pouvoir goûter au fameux pâté en croûte car il ne figurait pas sur la carte d’ouverture. Avec Jaja, on peut enfin manger cette petite merveille, et c’est tant mieux! Et en plus, le service est très sympa, souriant derrière les masques.

Un soir, on y a donc goûté toute la carte à manger salée (seul le cheesecake n’a pas été commandé), car comme d’hab’, pourquoi choisir quand on peut tout tester en étant nombreux:

  • le fameux et excellent pâté en croûte (18 CHF): élégant, gourmand, bien goûtu, servi en tranche bien épaisse comme il se doit. Au top!
  • de très belles planchettes avec des assortiments de charcuterie au poids (9 CHF les 100g), soit environ 25 CHF la bonne grosse planchette, composée de réjouissances suisses telles que jambon cru de Château Nature, pancetta, jambon blanc supérieur ou encore saucisse sèche au gamaret ou absinthe, et de la coppa italienne Ernes Fontana. Le pain était excellent, et un pimpant beurre à la truffe accompagnait l’ensemble avec des pickles. Ces planchettes ont littéralement été mangées sans faim.
  • la terrine de grand-mère (18 CHF), mousseuse à souhait, également délicieuse
  • la rillette de saumon (16 CHF), pas mal mais moins marquante que le reste
  • le caviar d’aubergine maison, la tapenade verte et le houmous bien crémeux (12 CHF chacun)
  • le tout évidemment accompagné de moult cocktails (12-18 CHF), aussi beaux et bons

Est-ce qu’on y retournera? Très volontiers pour reprendre de ce bien bon pâté en croûte et boire des verres.

Appréciation subjective: 16/20

PS: pour plus de lecture sur le lieu > The Lausanne Guide / 24heures


Jaja
1, rue de la Barre
1005 Lausanne
Suisse
+41 21 311 68 40
www.jajalausanne.ch
Instagram: @jajalausanne
Facebook: @jajalausanne

Miam: samedi 13 novembre 2021 – 21h – env. 60 CHF / 57 € par personne, ou un peu plus si on enchaîne les cocktails

Post Précédent Post Suivant

Vous aimerez aussi

Pas de commentaires

Répondre