Billets culinaires

Daisuki Japanese + Korean Good Food (Lausanne)

Tout juste ouverte le 30 septembre 2021, cette nouvelle adresse proche de Chaudron propose une sélection de plats japonais et coréens dans une agréable ambiance détendue: on y trouve notamment des ramens, ramyuns (cousins coréens du ramen), gyozas et mandoos maison ainsi que des mochis au menu. Sa sympathique (et grande) terrasse a des petits airs de vacances, et le soir en fin de semaine vaut mieux réserver pour sécuriser sa place car l’endroit semble déjà attirer du monde (pas de vente à l’emporter pour le moment).

Si on a bien lu le menu, Daisuki signifie « aimer beaucoup » en japonais; géré de manière familiale (la fondatrice, d’origine coréenne, s’active en salle avec sa fille notamment), il a remplacé un ancien bistrot non loin de l’Atelier, de la Station et des pizze du bien-aimé Roma à Table.

Le menu comporte 2 ramens japonais, végétarien ou au poulet, avec 2 bases à choix: shoyu (sauce de soja fermenté) ou miso (pâte de soja fermenté japonaise), et leurs cousins coréens, les ramyuns, avec 2 bases également à choix: shoyu ou doenjang (pâte de soja fermenté coréenne). Dans ce créneau-là, on connaissait déjà les excellents ramens au porc de chez Doki Doki vers Mon Repos: voilà donc des alternatives au poulet du côté de l’avenue de France. Nos papilles gardent une préférence pour les versions au porc, bien que ce soit une question de goûts. Mentionnons que pour chaque commande, on peut choisir son niveau de piquant et que les viandes comme les oeufs fermiers proviennent de la ferme de Croix de Vuillerens, située à une quinzaine de kilomètres de Lausanne.

Au niveau des entrées ou petits plats, on y trouve des gyozas (raviolis japonais grillés), des mandoos (raviolis coréens à la vapeur), des edamames, du kimchi maison, du pajeon (crêpe coréen croustillante à la cébette) et du tteokbokki (« gâteaux de riz coréens « chewy » avec un oeuf, des légumes et une sauce onctueuse épicée » selon le menu – à tester pour une prochaine fois).

Pour une grosse faim à partager, on y a partagé quasi toute la carte:

  • un excellent pajeon, la crêpe crousti-moelleuse coréene à la cébette (10 CHF), gourmande et bien parfumée à l’oignon frais. Les fans de crousti-frit choisiront les morceaux des bords, sublimes. Ce plat se mange sans faim, clairement!
  • des gyozas aux légumes (9 CHF) et au porc/légumes (12 CHF) jolis, grillés/revenus à l’huile, pas mal
  • des mandoos (raviolis coréens à la vapeur) au kimchi et légumes (10 CHF), intéressants, pas super piquants
  • des mandoos au porc et légumes (12 CHF), bien goûtus, nos préférés parmi les 4
  • un ramen Yasai végétarien (21 CHF), composé d’un bouillon de légumes, oeuf mollet mariné, racine de lotus, pousses de haricots mungo, champignons enoki, cébettes et feuille de nori (algue séchée). Les nouilles étaient bien cuites et élastiques, le bouillon un poil gras dans sa version pimentée et la portion très correcte.
  • un ramen Niku au poulet (25 CHF), idem mais avec un bouillon de poulet et des tranches de poulet roulé à la place de la racine de lotus
  • un ramyun Yachae végétarien (21 CHF), composé d’ingrédients similaires au ramen mais avec du kimchi, des champignons eryngii et des feuilles de sésame au lieu des haricots mungo/enoki/nori
  • un ramyun Gogi au poulet (25 CHF), similaire au végétarien mais avec un bouillon de poulet et des tranches de poulet roulé à la place des champignons
  • de délicieux Yukimi Daifuku de Mochi House (5.5 CHF/pièce), le premier producteur suisse de mochis glacés artisanaux basé à Epalinges: sésame noir, caramel beurre salé, litchi, abricot du Valais. Tous étaient tip top, bien savoureux, et servi avec des feuilles de sésame qui nous ont légèrement rappelé le shiso
  • des Daifuku importés du Japon (mochis non-glacés, soit une pâte de riz japonaise fourrée de purée de haricots rouges, 4 CHF), en version nature et à l’armoise (une plante colorant la pâte de vert). Bien moelleux, tout doux.

Est-ce qu’on y retournera? Volontiers pour l’ambiance détendue et pour tester le tteokbokki la prochaine fois (histoire de finir de tester la carte).

Appréciation subjective: 14/20


Daisuki Japanese + Korean Good Food
38 avenue de France
1004 Lausanne
Suisse
+41 21 320 45 55
Instagram: @daisuki_goodfood

Miam: samedi 1er octobre 2021 – 13 – env. 40 CHF / 38 € par personne pour une grosse faim

Post Précédent Post Suivant

Vous aimerez aussi

Pas de commentaires

Répondre

*