Billets culinaires

Café Perché (Lausanne)

Comme suspendu au-dessus du Palais de Beaulieu, cet ex-kiosque est un petit havre de tranquillité qui ravit l’estomac et offre une jolie vue sur le lac. On y trouve une petite carte qui change chaque semaine à base de plats maison goûtus et gourmands, avec notamment des salades et focacce moelleuses aux garnitures de saison, provenant de producteurs de la région.

Ouvert du mardi au dimanche de 11h à 18h quand il fait beau, et ce jusqu’en septembre, l’endroit est doté de 9 places assises: ils n’ont pas (encore) la patente pour l’alcool ni des toilettes permettant d’augmenter le nombre de places. La Ville de Lausanne, propriétaire de cet édicule, avait mis sa gestion au concours et c’est Delphine Veillon (qui avait ouvert la Folie Voltaire à l’époque, déjà un édicule!) et Johans Valdivia (actuellement au Nabi, le pimpant restaurant du MCBA) qui l’avaient remporté. Le Café Perché a donc ouvert avec eux en septembre 2019.

Aujourd’hui, un jeune chef et une collègue animent les lieux dans la joie et la bonne humeur, à l’image de l’esprit détendu de l’endroit. Familles, étudiants, bobos-bios et autres hipsters du coin s’y retrouvent, pour manger un morceaux ou siroter un café glacé napolitain (avec du zeste de citron).

Rouges et blancs à l’extérieur, les volets déclament le menu des boissons et desserts quand ils sont ouverts. En plus de la Folie Voltaire, la structure rappelle aussi le Little Saigon Bugnon en face du CHUV: 2 édicules qu’on aime beaucoup également.

Pour un déj bien sympa, on y a pris:

  • une bonne focaccia maison à la langue de boeuf, salsa verde et tomates cerises pleine de goût du Marché Cuendet (16 CHF). Crousti-moelleuse, gourmande et grassouillette sur les bords, elle a rendu notre estomac heureux même si on les préfère un poil plus moelleuses (notre focaccia lausannoise de référence reste celle de Mauro Traiteur, même si celle-ci est goûtue). 2 options sont proposées chaque jour sauf erreur: pour donner une idée, ce jour-là, l’autre focaccia proposée était fromage de chèvre/courgette/citron/coriandre.
  • une délicieuse salade de lentilles, pousses et saucisson vaudois (18 CHF), gourmande et parfaitement assaisonnée. Équilibrée et revigorante, c’était une belle façon de rendre estival le saucisson vaudois.
  • un verjus légèrement sucré, doucement perlant sur la langue (4 CHF). Le verjus, mais qu’est-ce donc? C’est le jus des raisins qui n’ont pas mûri, donc c’est acide, et le chef ici l’utilise non seulement en boisson mais également pour remplacer le jus de citron dans les gâteaux.
  • une jolie infusion Pacha Mama glacée (4.5 CHF), florale et à l’assemblage de saveurs bien équilibrée
  • un très bon chaï froid maison, bien sucré et rafraichissant

A noter qu’au niveau des desserts, on y trouve des glaces de Labo (glacier artisanal d’Écublens).

Et pour plus de lecture sur ce lieu, mentionnons l’article de Lausanne Cités datant de l’ouverture en 2019, et celui de The Lausanne Guide paru cette semaine.

Est-ce qu’on y retournera? Carrément, pour tester d’autres focacce et plats avant que ça ne referme à la fin de l’été.

Appréciation subjective: 16/20


Le Café Perché
Promenade du Bois de Beaulieu, quartier de la Violette (en hauteur, derrière le Palais de Beaulieu)
1018 Lausanne
Suisse
Instagram: @cafe.perche
Facebook: @lausannecafeperche

Visite: samedi 12 juin 2021 – 13h – env. 24 CHF / 22 € par personne le midi

Post Précédent Post Suivant

Vous aimerez aussi

Pas de commentaires

Répondre

*