Billets culinaires

Thuy Hang (Genève)

Nouveau coup de coeur viêt! Non loin de la gare, ce délicieux restaurant-bar-café à la longue carte goûtue a remplacé le 1er novembre 2022 l’ex-bien-aimé Le Saïgonais (dont la patronne fait traiteur végétarien depuis). La cheffe de la nouvelle équipe exerçait auparavant à l’ex-arcade Miss Saigon des Bergues, qu’on avait adoré. On attendait donc cette ouverture de papilles fermes, et c’est directement devenu un de nos restaurants viêts préférés de Genève.

Pas (encore) de site Internet ou de référencement sur Google, et paiement uniquement en cash (peut-être que cela changera, qui sait): c’est le genre d’adresses dont on apprend l’ouverture soit en passant devant (ce qui n’arrive jamais si on n’est pas du quartier) soit grâce au tonton d’un pote viêt très connecté, tonton qui lui-même a dû avoir l’info via un autre Viêt bien connecté. Sachant qu’on ne parcourt jamais l’avenue du Grand-Pré par hasard, c’est logiquement la seconde option qui nous a permis de débarquer ici avec une réservation (leur numéro est le +41 22 910 45 59).

Pour un vendredi soir, quasi toutes les tables étaient prises, tant celles de la salle de devant que celle de derrière (elle était fermée du temps du Saïgonais). La décoration a légèrement changé, avec un peu plus d’éléments aux murs.

Le menu est vraiment, vraiment fourni, avec de vraies photos des plats qui donnent envie de tout manger. On est généralement assez dubitatif à la vue d’un menu aussi long, mais là, en tous cas sur les 5 plats choisis, tout était hautement délicieux. On met au bas de ce texte toutes les photos du menu pour donner faim aux curieux, vu qu’il n’y a pas encore de site Internet.

Au menu donc, 13 entrées, 56 plats dont 19 options végétariennes et 10 desserts, avec TOUS les classiques qu’on adore.

Pour notre 3e « viêt-miam » en compagnie des Comparses viêts Mai et Khiêm aux papilles expertes (après le 1er au Bamee Resto et le 2e au Delisen), on y a partagé 5 plats à 3:

  • un ex-cel-lent plat de bún chả Hà Nội (26 CHF), avec 2 moelleuses boulettes de viande et du porc grillé à s’en relever la nuit, parfaitement parfumée aux épices et ultra-tendre. Un grand moment de bonheur. On n’aurait pas dit non à une 3e boulette, s’il fallait pinailler.
  • un excellent plat de bò nướng lá lốt (28 CHF), des brochettes de viande hachée de boeuf enroulée dans des feuilles parfumées (lá lốt), avec des nouilles de riz, de la salade, des herbes fraiches et des pickles. La viande était rosée, juteuse, et le tout parfaitement équilibré. On aurait volontiers mangé 2 petits rouleaux de plus peut-être.
  • les succulentes brochettes de canne à sucre enrobées de pâte de crevette grillée, chạo tôm (28 CHF): plat pas toujours facile à trouver au restaurant car très long à élaborer (on en trouve au Delisen aussi), il était délicieux. Les morceaux de canne à sucre était juteux et non gras (c’est parfois le cas et cela enlève le plaisir de les mâchouiller une fois la pâte de crevette mangée).
  • le plat de bien bons bánh cuốn (20 CHF). Comme il s’agit de notre entrée viêt préférée (avec les rouleaux de printemps), on en prend toujours, et force est de constater que ce sont les meilleurs qu’on ait mangés à Genève à ce jour. Pâte fine et élastique comme on aime (ni trop molle ni trop sèche), garniture bien équilibrée entre champignons chinois et viande hachée de porc moelleuse sans être sèche ou trop grassouillette, petits oignons frits sur le dessus: il n’y avait rien à redire. Dommage que ce plat ne soit pas proposé en petite portion comme entrée (si l’on mange seul), mais sinon dès 2 personnes il se partage fort bien pour se mettre en appétit.
  • un très bon phở bò tái nạm (soupe aux nouilles de riz plates et boeuf, 17 CHF en taille « petit bol »), bien équilibré, avec un bon bouillon ni trop gras ni trop salé, pas mal du tout. Il était agrémenté de 2 types de viande: crue sur le dessus et plus cuite/ferme dans le fond, ce qui correspond à un phở bò tái nạm (tái = cru et nạm = bouilli/bien cuit).

A noter qu’une des tables voisines avaient commandé un phở bò en taille « grande » et que le bol était énorme.

Est-ce que l’on y retournera? Mais carrément, pour goûter d’autres plats.

Appréciation subjective: 17/20

PS: ci-dessous les détails du menu, photos des plats comprises 🙂 Et pour les archives, les photos d’une faim à l’emporter au top chez Miss Saigon, l’ancienne arcade des Bergues de la cuisinière de Thuy Hang (prises quelques jours avant que cela ferme) suivront ci-après.

Et les souvenirs de Miss Saigon:


Thuy Hang
25, rue du Grand-Pré
1202 Genève
Suisse
+41 22 910 45 59
Site Internet: pas (encore?) existant
Instagram: pas (encore?) existant
Facebook: pas (encore?) existant

Miam: vendredi 11 novembre 2022 – 19h – env. 40 CHF / 40 € par personne

Post Précédent Post Suivant

Vous aimerez aussi

Pas de commentaires

Répondre