Billets culinaires

Le Saïgonais – Restaurant Végétarien (Genève)

[Vente à l’emporter les soirs du lundi au samedi au +41 79 192 54 65]

Coup de coeur! Ce vietnamien végétarien (presque 100% vegan) sert une excellente cuisine raffinée, fraîche et pleine de saveurs. Les non-végétariens que nous étions avons a-do-ré, tant sur place comme à l’emporter (voir le menu au bas de ce post).

Cela nous a rappelé les très bons (et zéro ennuyants) restaurants végétariens qu’on trouve au Viêtnam, où végétariens comme carnivores se croisent, et où le génie des cuisiniers arrivent à transformer diverses bases de tofu en fausses crevettes ou fausse viande. A la différence cependant des plats végétariens qu’on peut manger dans les pagodes, le Saïgonais s’autorise à utiliser l’ail et l’oignon (et heureusement!).

Ouvert en juin 2019 par une mère originaire de Saigon (en cuisine) et sa fille (en salle), le lieu a une déco de simple bistrot avec quelques détails colorés sur ses 9 tables ainsi qu’aux murs, et une ambiance détendue. Le service en janvier 2020 était très sympa et à l’écoute, avec un rythme agréable, au fil de l’eau.

100% végétarienne, la carte est également à 90-95% vegan (sur 18 mets du menu de janvier 2020, seuls les raviolis frits contenaient un peu d’oeuf dans la pâte, pour la rendre moins friable). Plats classiques et suggestions de saison se cotoient, offrant un très bon choix (heureusement qu’on y est allé à 3 pour maximiser nos tests).

Fin novembre 2020, alors que le restaurant faisait donc uniquement de la vente à l’emporter, on s’est commandé un ex-cel-lent festin:

  • les sublimes bánh tôm (4 beignets de patate douce avec des « crevettes » végétariennes, 8 CHF), juste EXCELLENTES, crousti-moelleux à n’en plus pouvoir, avec une haute maitrise du frit. Cela avait été notre entrée préférée lors de notre repas sur place début 2020, donc un clair passage obligé.
  • du cơm bì chả trứng, du tofu façon « porc » émincé parfumé au riz grillé, vermicelles de riz transparentes frites et croustillantes (à gauche), pain/pâté de « viande » (sur la droite), oeuf au plat et crudités (20 CHF). La sorte de pâté imitant de la viande était bluffant, fondant, hautement bon.
  • du nem nướng, des brochettes de boulettes aux cinq épices services avec des cheveux d’anges – nouilles de riz très fines dont on est ultra-fan, souvent agrémentées d’huile à la ciboulette – et des légumes vinaigrés (20 CHF). Les boulettes étaient un poil friables mais goûtues, à nouveau impressionnantes pour un plat végétarien qui n’en a pas l’air.
  • bò lá lốt, des brochettes de « boeuf » végétarien haché entouré de feuilles « lá lốt » (lá = feuille; lốt = le nom de la feuille, souvent traduite par « bétel »), également servies avec des cheveux d’anges et des crudités vinaigrées (20 CHF). En version « vrai boeuf », c’est l’un de nos plats préférés donc on était particulièrement curieux: à nouveau assez impressionnant, très délicat, à base d’un tofu doux reproduisant la viande hachée. Cela se mange sans faim, vraiment.
  • cơm tay cầm, du riz aux légumes mijotés (20 CHF), gourmand et tellement goûtu, avec une bonne dose d’huile et une grande variété de légumes (champignons, maïs, carottes, petits pois, oignons, herbes) qui rendait le tout très gourmand.
  • un chè coco-banane (dessert viêt typique, sorte de soupe épaisse sucrée; gentiment offert, à 6 CHF dans le menu), sucré et très bien fait
  • des bánh bao sucrés (5 CHF), de gauche à droite: haricot rouge, soja, sésame noir, coco (très sucré) et taro (tout doux et joliment violet). Bien moelleux.

Pour en revenir à notre repas sur place en  janvier 2020 on y avait pris une bonne partie de la carte du moment; la plupart des plats « classiques » devrait rester à la carte même si le menu change à chaque saison:

  • un très bon trio de bánh cuốn (8 CHF), ces crêpes de riz à la vapeur garnies de « viande hachée » de tofu et champignons chinois. L’équilibre entre les différentes textures était parfait, avec une pâte fine et soyeuse comme on les aime.
  • une soupe hủ tiếu Mỹ Tho, recette du Sud du pays – Mỹ Tho étant une ville située dans le delta du Mékong – à base de nouilles de riz, des légumes et du pâté de tofu (17 CHF en petit, 22 CHF pour un grand bol). Très réussie, et validée par la Comparse viêt qui nous accompagnait.
  • un bò bún en version grand bol (23 CHF, existe en taille moyenne à 18 CHF), aussi beau que bon, avec des tranches de « boeuf » végétarien et un bel équilibre entre les différents composants (légumes, nouilles, rouleaux de printemps et « viande »)
  • un menu Découverte (55 CHF), parfait pour ceux qui adorent goûter à (quasi) tout. Cela commençait par un bel assortiment de 4 sortes d’entrées, puis 4 plats en taille dégustation et un dessert. 
  • en entrées, il y avait donc un chả giò (rouleau de printemps frit, très bon), un hoành thánh frit (wonton, très bon aussi, avec une pâte friable juste un poil trop grasse à notre goût), un bánh tôm (galette de patate douce frite avec des « crevettes » végétariennes, juste EXCELLENT, crousti-moelleux à n’en plus pouvoir. Notre plat préféré de tout le repas!) et un gỏi cuốn (rouleau d’été)
  • en plats, cela a commené par un petit bol d’excellent phở bò garni de fausses tranches de boeuf, d’un boulette de « viande », d’oignon nouveau et d’herbes, trèèès réussi, assez bluffant pour une version végétarienne, avec un bouillon bien parfumé. Tip top!
  • puis un bánh xèo  très bon (crêpe pliée en deux légère et croustillante au curcuma garni de pousses de soja, champignons et tofu),
  • et pour finir le salé, une portion de légumes sautés joliment cisaillés et un bol de cơm chiên (riz sauté/frit aux légumes, très bien assaisonné, excellent derrière son peti air classique et simple)
  • en dessert, on a eu droit à 6 petits nems de banane frits minute, donc ultra-croustillants. Cela change des sempiternels beignets roboratifs à la banane, pour une touche sucrée « légère » en fin de repas (« léger n’est peut-être pas le mot approprié mais on se comprend…;-))

Une expérience hautement plaisante qu’on recommande à tous les amateurs de cuisine viêt et de découvertes végétariennes!

Est-ce qu’on y retournera? Absolument, pour tester d’autres plats, tellement tout est bon 😉

Appréciation subjective: 19/20

> Et voilà le menu à l’emporter de novembre 2020 (commandes au +41 79 192 54 65, avec retrait de 18h30 à 20h du lundi au samedi)


Le Saïgonais – Restaurant Végétarien
25, rue du Grand-Pré
1202 Genève
Suisse
Vente à l’emporter le soir du lundi au samedi, commandes au +41 79 192 54 65
Restaurant: +41 22 910 45 59
https://lesaigonaisrestaurant.ch
Instagram: @lesaigonais_restaurant
Facebook: @lesaigonaisrestaurant/

Dernière visite: vendredi 27 novembre 2020 – 19h30 – env. 38 CHF / 34 € (pour un appétit de bonne taille)

Post Précédent Post Suivant

Vous aimerez aussi

Pas de commentaires

Répondre

*