Billets culinaires

L’Auberge des Glaciers (La Fouly)

Au pied des pistes du mignonnet village de La Fouly (dans lequel nombre d’écoliers genevois ont vécu leurs classes vertes), ce café-restaurant fait le plein de par sa situation stratégique et sa grande terrasse.

L’amabilité du service était malheureusement peu existante le jour de notre passage. Dommage. Du début à la fin de notre repas, notre serveuse s’est montrée blasée/non-souriante/plutôt sèche. Qu’un bug informatique passager survenu dans le système des commandes ou l’afflut des clients l’exaspère, on peut le comprendre, mais cela fait partie du jeu, surtout un samedi en période de vacances…

Sur la sympathique terrasse, un peu résignés mais néanmoins ravis de se rassasier, on y a donc pris:

  • 6 escargots au beurre maison (12 CHF), arrivés tièdes à table, déjà décortiqués. La sauce était bien bonne, appelant du pain.
  • une fondue moit’-moit’ (26 CHF), bonne, crémeuse et passablement aillée, servie avec 2 demi-tranches de pain blanc très bon et 2 tranches de pain de seigle. Le caquelon est arrivé avec sa louche mais sans le réchaut. Puis le réchaut est arrivé sans le pain (il fallait visiblement pas trop en demander, vu le stress apparent du service et le manque de communication entre serveurs et avec la cuisine). Notre voisine de table a eu pitié de nous: elle nous a refilé sa corbeille de pain en partant, en nous lachant un clin d’oeil complice qui semblait dire « le temps de demander plus de pain, vous aurez fini la fondue… ». Ce qui a été le cas, évidemment. La vraie question est: valide-t-on le pain de seigle friable pour de la fondue? La réponse est « pas vraiment », mais on l’a mangé quand même, ma p’tite dame.
  • un rösti lardons-fromage (28 CHF), bien présenté, assez bon mais avec un fond très gras (le gras des lardons non-épongé?). En revoyant le menu, on a réalisé que « tous les röstis sont servis avec une salade ». Une salade dont on n’a pas vu la couleur, visiblement oubliée. Dommage.
  • un gâteau Saint-Bernard (5 CHF), fait d’une base de pâte sablée légère garnie d’une farce aérienne d’amandes et de myrtilles (si notre mémoire est bonne). Servi sur une ardoise, ce dessert plaisant était joliment entouré de fruits frais mûrs et d’une tranche de carambole au sirop très plaisante. Un tel prix pour une présentation aussi soignée nous a surpris. Comme quoi!

PS: Pour ceux qui auraient des envies de meringues à la double crème: pour info, il n’y en a pas ici (on a osé poser la question et s’est fait remballé, donc on partage l’info).

Est-ce qu’on y retournera? Peut-être si on repasse dans le coin car il n’y a pas beaucoup de choix dans le village.

Note subjective: 12/20 (15/20 si on ne considère pas le service de ce jour-là)


L’Auberge des Glaciers
1944 La Fouly – Valais
Suisse
+41 27 783 11 71
www.aubergedesglaciers.ch
Instagram: @aubergedesglaciers
Facebook: @auberge.glaciers

Visite: samedi 28 décembre 2019 – 13h30 – env. 40 CHF / 35 € par personne

Post Précédent Post Suivant

Vous aimerez aussi

1 Commentaire

  • Reply Lamy 10 janvier 2020 at 20 h 02 min

    Bonjour Sonia, merci pour votre visite dans notre auberge. Je tiens à vous présenter nos excuses concernant l’amabilité et le manque de professionnalisme de notre serveuse. Effectivement nous avons eu un beau beug informatique le jour là, mais cela n’excuse pas le manque de pain et de réchaud sur votre table. Aussi, je vais prendre les mesures nécessaires au près de la personne qui s’est occupé de vous ce jour là. Á bientôt à La Fouly.

  • Répondre

    *