Billets culinaires

La Croix d’Ouchy (Lausanne)

Institution lausannoise à la carte franco-italienne, cette adresse est notamment réputée pour ses pâtes et sa chasse à l’automne. Le menu est manuscrit (charmant), le cadre cosy-bourgeois et le service dynamique et chaleureux: une valeur sûre dans le style traditionnel, en somme.

Occupant une grande maison sur le croisement en face du Royal Savoy, le restaurant comporte une grande terrasse arborée, protégée de la rue par de hautes haies. Avec son mobiler en bois, la première salle a le charme des cafés d’antan (c’est le côté « brasserie »); la seconde fait quant à elle plus « restaurant » avec des sièges capitonnés. La réservation pour le weekend est conseillée 1-2 semaine(s) à l’avance, surtout en période de chasse (lors de notre passage un mardi soir, les 2 weekends suivants étaient déjà complets…).

En deux visites, l’une pour la chasse et l’autre pour les pâtes, on y a goûté:

  • le duo de médaillons de foie gras accompagnés d’un excellent chutney de coing (on aurait pu en manger un bol entier…) et de l’oignon confit-sucré, pas mal (19 CHF)
  • les très bons spaghetti à la lotte et tomate fraiche concassée, parfumés à la coriandre (30 CHF). La sauce, brillante dans tous les sens du terme, était à la fois gourmande et équilibrée au niveau des textures et arômes. Tip top!
  • les scaloppine de veau au miel et citron (44 CHF), parfaitement cuits et bien maitrisés, agrémentés d’une sauce riche et sucrée parsemée d’écorce de citron. En accompagnement, c’est soit gratin dauphinois (qui avait une très bonne tête sur la table d’à côté), soit tagliatelles maison. Elles sont juste su-blimes…
  • au niveau de la chasse, pour se mettre en jambes, une terrine de chevreuil et faisan au foie gras, chutney de fruits d’automne (23 CHF), classique et efficace
  • le filet de cerf aux truffes et raisins (53 CHF), agrémenté de très bons spätzli maison (crousti-moelleux sans être gras), de chou rouge, choux de Bruxelles, tranche de pomme au four, excellentes poires confites, marrons. 
  • les noisettes de chevreuil et figues fraiches (53 CHF), servies avec les mêmes accompagnements et une jolie confiture d’airelles. Viande tendre, belle assiette, et un bel équilibre entre le sucré et le salé au travers d’une touche de confiture sous les marrons. Pour varier, on a pris les tagliatelles fraiches au lieu des spätzli: avec une petite couche de beurre, elles étaient comme dit plus haut juste incroyables.
  • la panna cotta (14 CHF)
  • le tiramisù à l’amaretto (13 CHF), à la masse de mascarpone mousseuse, légère, donc très bon

A noter que la carte de la chasse a été étendue en décembre 2020 suite à la fermeture de novembre, à bon entendeur…

Est-ce qu’on y retournera? Très volontiers, pour tester d’autres plats (comme les pâtes au homard quand elles reviendront à la carte).

Appréciation subjective: 16/20


La Croix d’Ouchy
43, avenue d’Ouchy 
1006 Lausanne
Suisse
+41 21 616 22 33
https://restaurant-croix-d-ouchy.ch
Facebook: @Restaurant-de-la-Croix-dOuchy-117707414953717

Dernière visite: mercredi 16 décembre 2020 – 19h30 – env. 85 CHF / 80 € par personne

Post Précédent Post Suivant

Vous aimerez aussi

Pas de commentaires

Répondre

*