Billets culinaires

Chämi-Hitta (Zermatt)

Depuis sa grande terrasse, la belle vue sur le Cervin est l’argument principal de ce restaurant situé en bordure du sentier de randonnée qui descend depuis le Gornergrat.

L’ambiance est détendue, le service familial et gentil, et les plats classiques. 

Depuis le fameux arrêt du Gornergrat, on y arrive après environ 1h50 de marche en descente pour parcourir quelques 6km (sur env. 1000m de dénivelé). Attention, cette durée ne comprend pas les 10’000 pauses-photos des lacs réfléchissant le Cervin et autres panoramas grandioses « tellement suisses »…

Le Gornergrat Bahn offre d’ailleurs un aller-retour gratuit (!) à tous ceux dont l’anniversaire tombe entre le 14 mars et le 21 juin 2020, pendant le semi-confinement, donc raison de plus pour y aller (sauf erreur le tarif normal est de 118 CHF)

Pour redescendre à Zermatt, il faut ensuite compter à nouveau 1h30 de descente à pied (ou beaucoup plus si on s’arrête pour manger un sublime mille-feuilles maison au restaurant Zum See, coup de coeur dans le coin). Pour les moins motivés des jambes, on peut aussi redescendre en train depuis l’arrêt Riffelalp (sur la ligne du Gornergrat Bahn) ou en téléphérique depuis l’arrêt Furi.

Pour en revenir à Chämi-Hitta, on y a goûté:

  • un tranche de raclette (8.5 CHF) à griller soi-même, en mode animation spécial fête nationale (on y est allé le 1er août). L’idée était fort sympathique mais le fromage était un peu élastique, restait plutôt blanc au lieu de griller et les pommes de terre étaient un poil al dente. On a connu meilleure raclette dans le canton, à la Raclett’House – Chez Eddy par exemple
  • un rösti Tutti Frutti (25 CHF) garni le lard, jambon, oeuf et fromage, passable car avec des lamelles de pommes de terre un peu tristounettes, molles, à la saveur de matière grasse pas hyper plaisante même si ce n’était pas spécialement gras. Notre référence en termes de röstis étant ceux du Col de Soud vers Villars, celui-là ne lui arrivait pas à la cheville malheureusement.
  • un croûte au fromage Chämi-Hitta (25 CHF), avec un pain mou préalablement trempé dans du vin blanc, bien garnie, correcte mais sans plus.

Pour le dessert, il y avait du strüdel aux pommes et de la tarte aux abricots maison, mais on n’avait plus faim (et le destin voulait nous faire goûter le sublime mille-feuilles du Zum See en contre-bas).

Est-ce qu’on y retournera? Pourquoi pas pour un verre et le panorama.

Note subjective: 11/20 (19/20 pour la terrasse avec vue)

Chämi-Hitta
Bergrestaurant, untere Riffelalp 2111m
3920 Zermatt
Suisse
+41 27 967 10 96
www.bergrestaurant-zermatt.ch
Instagram: @chaemihittauntereriffelalp
Facebook: @chaemihitta

Visite: samedi 1er août 2020 – 13h – env. 48 CHF / 45 € par personne

Post Précédent Post Suivant

Vous aimerez aussi

Pas de commentaires

Répondre

*