Billets culinaires

Auberge du Col de Soud (Villars)

Rösti-coup de coeur! Cette auberge à l’accueil hypra chaleureux est un passage obligé pour tous les fans de pommes de terre et de crousti-moelleux. Ce sont les meilleurs röstis qu’on ait goutés de toute notre vie, tout simplement. Et la glace maison au citron meringué est excellente également…Réservation quasi-obligatoire donc.

En laissant la voiture sur le parking proche de l’hôtel RoyAlp, il faut compter 1h de marche facile à travers la forêt pour atteindre l’auberge. En hiver, l’option raquettes/ski est aussi possible, et il est également envisageable de débarquer en mode flemmard en train: depuis la gare de Villars-sur-Ollon, cela prend 6 minutes et l’arrêt est littéralement sous le chalet.

L’intérieur est clair et cosy, avec deux salles, tandis que la terrasse (qu’on recommande) donne sur les pâturages et les montagnes environnantes.

En guise d’intro, voici un extrait de dialogue entre 2 Comparses entendu sur place:

  • « Ce rösti, c’est un concentré de saveurs… »
  • « Non. »
  • « ?!? »
  • « C’est un concentré de BONHEUR. »

Voilà, tout est dit.

Si on a bien retenu, le patron pèle chaque matin près de 40kg de pommes de terre que la famille Schwitzgebel de Bex lui fournit expressément pour ses röstis. Et cela monte à 80kg en hiver, rien que ça. Le reste des ingrédients (pain, viande, oeufs, légumes, fromages et vins) proviennent également de fournisseurs du coin.

En plusieurs passages à midi sur la terrasse ensoleillée, on y a goûté ou vu passer:

  • un ex-cel-lent rösti « Col de Soud » à la tomme poêlée, lard grillé en fins morceaux totalement croustis et salade (19.5 CHF en version petite avec un demi-rôsti et 26.5 CHF en version normale). Rien à redire, c’était sublime. Pommes de terre à la fois fondantes et bien croustillantes sur les bords sans être trop grasses, fromage magnifiquement coulant, salade rafraîchissante avec une sublime vinaigrette agréablement sucrée. Terriblement efficace! Certains habitués demandent apparemment à acheter des bouteilles de vinaigrette s’il y a en a assez, signe qu’elle est visiblement réputée dans le coin…
  • un rösti Royal (jambon, fromage et oeuf au plat, 26.5 CHF) et une petite salade verte en accompagnement (6.5 CHF), tout aussi excellent. Visiblement cuit dans un cercle, le trio jambon-fromage-oeuf reposait harmonieusement au centre du plat sans couler sur (et potentiellement ramollir) le rösti.
  • un rösti Chevrier ressemblant au rösti Col de Soud mais avec du chèvre frais poêlé, lard grillé, olives et salade (26.5 CHF), qui a ravi les Comparses fans de chèvre qui l’ont pris
  • un rösti Montagnard avec de la viande séchée et un trio de bâtonnets de gruyère (26.5 CHF), pas mal mais pour info, le fromage n’est donc pas gratiné
  • une tartelette aux petits fruits et à la crème double citronnée (7.5 CHF), très bonne, avec une excellente pâte sablée gourmande et un bel équilibre entre les différents ingrédients.
  • une meringue maison, crème double et grosse boule de glace maison (16 CHF), en version glace à la framboise d’un côté…
  • la glace au citron meringué juste CANONISSIME (y compris pour les palais qui habituellement ne courent pas après la tarte au citron meringuée). C’est définitivement LA glace à tester là-bas.
  • la très bonne tarte aux noisettes avec une rosace de crème chantilly (7.5 CHF) et une boule de glace au Toblerone blanc (4.5 CHF, plaisante car pas trop sucrée). Tarte à la fois légèrement craquante sur le dessus tout en restant fondante à coeur.
  • et à bon entendeur pour les fans de choco-menthe: la glace menthe After-Eight est très réussie, avec de doux morceaux de chocolat fourré à la crème de menthe ci et là.

Concernant les autres plats, qu’il y a également des croûtes au fromage (19.6-25.6 CHF), de la fondue (26 CHF), des salades (17.8-26 CHF), des penne (24.6 CHF), de la saucisse de veau et des omelettes (17.5-24.7 CHF) à la carte pour ceux qui ne seraient pas d’humeur röstienne.

Est-ce qu’on y retournera? Très volontiers, notamment en hiver (dès le 15 décembre) car on nous a dit dans l’oreillette que leur fondue était fameuse, et parce qu’ils font de la glace maison à la cannelle aussi durant cette période hivernale, en remplacement de la menthe After-Eight.

Appréciation subjective: 18/20

PS: En cas d’envies de lacs et de vaches, on peut également pousser jusqu’au Col et Lac de Bretaye (compter 1h de marche depuis le Col de Soud), voire même continuer jusqu’au Lac de Chavonnes (à 30min supplémentaires depuis Bretaye, baignade possible) avant de revenir sur ses pas se sustenter à l’auberge.


Auberge du Col de Soud
Col de Soud
1884 Villars-sur-Ollon
Suisse
+41 24 495 26 40
www.restaurant-auberge-col-de-soud.com
Facebook: @Le-Restaurant-Col-de-Soud-864493966963856

Dernier miam: samedi 23 octobre 2021- 14h30 – env. 45 CHF / 42 € par personne

Post Précédent Post Suivant

Vous aimerez aussi

Pas de commentaires

Répondre