Billets culinaires

Loxton (Lausanne)

Ouvert en octobre 2018 à la place du Karma, c’est le 2e établissement de l’équipe du bien-aimé Le Pointu. Suite à un changement de chef début 2020, on y trouve à présent d’excellentes tapas, dont certaines au top du crousti-moelleux! Tip top pour accompagner son verre, dans une ambiance vivante et avec un service chaleureux et disponible.

L’esprit est jeune et détendu, avec une déco très sympa à base de des murs et tables peuplés de visages bonnards à tendance cubiste. Vers l’entrée, quelques tables hautes et un coin canapé se prêtent bien aux apéros ou aux réunions informelles de groupes, et le weekend, on peut y venir pour le brunch.

Nos 2 précédentes expériences la semaine d’ouverture fin 2018 (pour un dîner) et à l’été 2019 (pour le brunch sur l’agréable terrasse qui entoure la salle) avaient été mitigées malgré un service très sympa. La carte du soir ayant changé depuis et la nouvelle équipe en cuisine semblant être d’un niveau supérieur, on a retiré nos précédents textes et photos précédents.

Pour un dîner en février 2020, on a partagé toutes les options de tapas (à part le coeur de saumon) et 3 desserts sur 5. Après avoir récolté les avis des uns et des autres, notre top 3 salé s’est concentré à l’unanimité concentré sur des tapas…frites (quelle surprise).

On commence donc avec celles-là:

  • des beignets soufflés à l’Appenzeller (9 CHF), avec une friture hautement maitrisée et une certaine « légèreté » à l’intérieur. Pour ceux qui se poseraient la question ou qui comme nous s’attendaient à des mini-malakoffs (après avoir lu trop vite (et mal) le menu), ce sont bien des beignets soufflés, sans coeur coulant mais bien fromager quand même. On a aimé!
  • « Chicken Karaage », des hauts de cuisses de poulet frits à la japonaise, servis avec un peu de mayonnaise Cupi (Kewpie?) agrémenté de Shichimi, un mélange de 7 épices nippones (11 CHF). Juste EXCELLENTS également, totalement crousti-moelleux, avec une épaisse couche de panure autour d’une viande ultra-tendre. Rien à redire, si ce n’est que l’assiette s’est vidée bien vite.
  • « Potato Chill », d’EX-CEL-LENTES frites de patate douce accompagnées de sauce mayo légèrement moutardée (10 CHF). Totalement addictives, parfaitement crousti-moelleuses et se mariant bien avec la douceur plein de peps de la mayo. Notre benchmark des meilleures frites de patate douce de la région étaient celles du Non-Stop à Lutry, et celles du Loxton sont ex-acqueo.
  • (Grosses) frites d’Halloumi, un fromage grec ferme et un peu élastique, à tremper dans du labneh, un fromage frais libanais (11 CHF). Ça fait pas mal de fromage dans l’histoire, et c’était sympa.
  • Shawarma, soit des demi-pains pita moelleux garnis à l’épaule d’agneau confite, oignons rouges, concombres, tomates, menthe, sauce yaourt zaatar (mélange d’épices orientales), pas mal (16 CHF)
  • du tartare de saumon parfumé au gingembre, algues marinées au wasabi et vinaigre de riz (14 CHF), classique et efficace
  • le guacamole, servi avec du pain pita légèrement grillé (12 CHF), avec son petit caractère au niveau de l’oignon, généreux et crémeux
  • le houmous, servi comme le guacamole avec du pain pita grillé (11 CHF), simple, onctueux et efficace

Les desserts se sont également améliorés par rapport à notre expérience fin 2018: plus raffinés, mieux équilibrés, ils sont pleins de bonnes idées et à prix doux compte tenu de leur niveau. On a goûté :

  • le Mellow, un moelleux au chocolat au coeur de chocolat blanc, accompagné d’une boule de glace légère au mascarpone (12 CHF). Parfaitement cuit (texturé sur les bords, légèrement coulant au centre),   ses saveurs étaient bien équilibrées et la part de chocolat blanc pas écoeurante car pas trop présente. Un dessert très efficace.
  • la Boule croquante, soit une sphère en chocolat blanc garnie d’une mousse de fruits rouges, accompagnée de fruits frais et de sorbet framboise (11 CHF). Joli, plutôt bien réalisé, c’était un dessert bien frais et relativement léger tout en restant gourmand.
  • un café gourmand (12 CHF), comprenant ce jour-là une panna cotta à la noix de coco et coulis de mangue (très bonne, même pour ceux qui ne courent ni après la panna cotta ni après le coco), une mini-tarte au citron, un joli macaron à la confiture et une compotée de fruits avec un léger crumble et de la crème double. 

Si on avait moins foncé sur les tapas (mission impossible…), on aurait volontiers goûté les 2 autres desserts du menu: la poire pochée au vin chaud épicé, glace vanille et éclats de meringue (11 CHF) et la crème brûlée au macha (12 CHF). Pour une prochaine fois.

 

Est-ce qu’on y retournera? Très volontiers, pour tester d’autres plats et desserts.

Note subjective: 16/20


Loxton
22, rue du Pont
1003 Lausanne
Suisse
+41 21 351 81 81
www.loxton.ch
Instagram: @loxtonlausanne
Facebook: @loxtonlausanne

Dernière visite: samedi 15 février 2020 – 20h – env. 40 CHF / 35 € par personne

Post Précédent Post Suivant

Vous aimerez aussi

Pas de commentaires

Répondre

*