Billets culinaires

Jungfraujoch-Top of Europe / Aletsch Self-Service

Plus haute gare d’Europe perchée à 3454m, avec vue sur la Jungfrau, le Mönch et le glacier d’Aletsch (entre autres), c’est clairement un passage obligé de tout bon petit tour de Suisse. Le self-service n’était juste pas aussi impressionnant que le panorama.

2 Jungfrauen au soleil…

C’est en effet toujours un peu décevant de constater le niveau gastronomique des take-aways de tels sites touristiques (au Schilthorn, même combat). Snif. On y va clairement pour la vue, moins pour réjouir l’estomac donc.

la plateforme du Sphynx
salle du Aletsch self-service

Pour en revenir au Jungfraujoch, depuis septembre 2020 il y a 2 moyens d’y monter depuis Interlaken:

  • soit en 2h06 et 4 trains en faisant Interlaken Ost > Lauterbrunnen > Kleine Scheidegg (départ du fameux petit train rouge qu’on voit sur les cartes postales) > Eigergletscher > Jungfraujoch
  • soit en 1h36 en faisant Interlaken Ost > Grindelwald Terminal (pour prendre l’Eiger Express, un téléphérique flambant neuf qui raccourcit la montée de 47 minutes par rapport à avant) > Eigergletscher > Jungfraujoch.

Dans les 2 cas, vu que la fin du trajet est identique, on a l’occasion de zieuter l’impressionnante « Eismeer » (mer de glace à 3160m) lorsque le train fait un arrêt à mi-parcours. On conseillerait de monter en train et de redescendre en téléphérique, histoire d’expérimenter les 2 options.

la Eismeer

Le complexe du Jungfraujoch est composé de divers espaces: la zone Alpine Sensation qui retrace la construction de la station (avec une boule à neige géante et des sculptures d’un goût douteux), le Palais des Glaces (parcours de sculptures), le Panorama de la Jungfrau (un mapping vidéo), le Plateau Glacier (une esplanade avec vue sur les sommets et le glacier d’Aletsch), le Snow Fun Park (ouvert de mi-mai à mi-octobre, donc pas testé vu qu’on y était à Pâques. Il y a une tyrolienne apparemment) et le fameux Sphynx, l’observatoire qui surplombe le tout. Rêvasser depuis ses plateformes est assez hypnotisant, mais vaut mieux arriver bien couvert car quand ça souffle, ça souffle…et ça caille. Même au soleil, selon les jours.

On peut également faire une petite randonnée jusqu’à la cabane de Mönchjoch (compter 45 minutes environ – un peu plus si on est en phase de digestion de frites ou de pâtes).

le Sphynx perché

Pour une faim à l’emporter, assis par terre vers les ascenseurs pour causes de restrictions liées au Covid-19, on a goûté:

  • des Ghacktes Hörnli (cornettes à la viande hachée de boeuf suisse, 16 CHF), pas de la haute gastronomie mais qui remplissait bien l’estomac vu la taille de portion. Les pâtes étaient correctement cuites et pas trop molles, comme c’est parfois le cas. On conseille d’y rajouter une bonne dose de fromage râpé histoire de raviver le tout.
  • des frites (8 CHF), pas maison mais correctes et surtout servies généreusement
  • un duo de chocolats maison ultra-touristiques en forme de Jungfrau (lait et noir), idée sympa, chocolat correct mais pas renversant (le coeur est garni de praliné)
côté Jungfrau…
…et côté Mönch
…et côté Jungfraujoch

Est-ce qu’on y retournera? Clairement pour la vue, et pourquoi pas pour tester le « vrai » restaurant Crystal (fondues, etc.) ou l’autre self-service Bollywood quand ils auront rouvert.

Appréciation subjective: 11/20 (20/20 pour la vue)


Jungfraujoch-Top of Europe / Aletsch Self-Service
3823 Eigergletscher
Suisse
+41 33 828 78 88
www.jungfrau.ch/de-ch/essen-trinken/jungfraujoch/self-service-restaurant-aletsch/
Instagram: @https://instagram.com/jungfraujochtopofeurope

Visite: vendredi 2 avril 2021 – 15h – env. 16 CHF / 15 € par personne

Post Précédent Post Suivant

Vous aimerez aussi

Pas de commentaires

Répondre

*