Billets culinaires

Arté Café (Meyrin)

Voilà un bistrot de quartier à l’accueil hautement chaleureux doté du label Fait Maison au coeur de Meyrin-Village, avec une terrasse ombragée sur la place de l’église. C’est le genre d’endroit qui ne semble guère avoir besoin de site Internet ni des réseaux sociaux pour attirer une clientèle d’habitués: la mise à jour régulière des plats de la semaine sur Google et de bons vieux envois de menus/soirées spéciales sur Whatsapp font l’affaire. et à bon entendeur: les mardis midis, il y a de la viande sur ardoise en plat du jour, donc un très bon plan.

La salle intérieure est remplie de trophées sportifs, avec une déco classico-traditionnelle même si la sympathique carte de glaces au graphisme décalé indique « arté café – un resto branché au coeur de Meyrin pour des journées sans fin!« . La carte est plutôt étoffée, comprenant des entrées (15 CHF, y compris des malakoffs qu’on se devra de prendre la prochaine fois!), des salades variées (25 CHF), des pâtes (20-25 CHF), des poissons/crustacés (30-36 CHF) ainsi que des plats carnivores. Leurs spécialités semblent être la charbonnade, la potence, les viandes et gambas à gogo (25-48 CHF/personne).

Des soirées de type « charbonnade-fondue bourgui » à 36 CHF/personne pour 500g max (!) de coeur de rumpsteak ou de cheval à choix sont également organisées de temps à autre, ce qui semble bien intéressant. Notre voisin de table dégustait une viande sur ardoise (34 CHF à la carte), qui est le plat du jour du mardi midi (23 CHF), donc un très bon plan.

Deux midis en terrasse durant l’été 2022, on y a pris majoritairement des plats du jour, servis avec une petite salade mêlée en entrée:

  • les filets de perche meunière, frites maison pas mal (mais pas incroyables) et légumes (21 CHF). Poisson tendre, simple et efficace.
  • le plat du jour du mardi (23 CHF), la viande sur ardoise (choix entre cheval et/ou boeuf), que nos collègues ont beaucoup apprécié (c’est si rare en plat du jour!)
  • à la carte, le trio de malakoffs, viande séchée et salade (25 CHF: ils existent également en entrée pour 15 CHF, et il y a en a 2). Pas mauvais mais assez gras (le dessous du pain étant frit), légèrement éclatés sur le dessus, comme le mélange n’avait pas été assez froid avant de passer à la friteuse. On garde une préférence pour les malakoffs du Va et Vient à la Jonction, du Café des Sources vers Plainpalais, d’Au Coeur de la Côte à Vinzel ou L’Union à Bursins.
  • le roastbeef (21 CHF) tout aussi tendre, sauce tartare et frites maison (avec ici un supplément de sauce au vin rouge-oignons (sauf erreur) demandée en plus. A nouveau classique et efficace: un plat du jour très honnête.
  • un tiramisù maison, assez mouillé et peu coulant, sans plus, avec des rosaces de crème en bombonne (dommage)
  • une boule de glace abricot de l’Artisan Glacier de La Conversion, toujours efficace. La Comparse du jour ayant hésité entre Daim et abricot, l’adorable patron lui a servi en bonus une mini-boule au Daim pour éviter toute frustration.

Est-ce qu’on y retournera? Volontiers pour goûter leur fondue ou d’autres plats de viande qui nous faisait de l’oeil depuis une table voisine.

Appréciation subjective: 14/20

PS: pour ceux que cela intéresse, voici la carte d’août 2022. Les plats de la semaine sont visibles sur Google.


Arte Café
6, chemin Antoine-Verchère
1217 Meyrin-Village
Suisse
+41 22 782 46 40 / +41 782 46 40

Dernier miam: mardi 16 août 2022 – 12h30 – env. 35 CHF / 34 € par personne le midi

Post Précédent Post Suivant

Vous aimerez aussi

Pas de commentaires

Répondre