Billets culinaires

Va et Vient (Genève)

C’est le genre de bistrot qu’on voit malheureusement de moins en moins au centre de Genève: à l’ancienne. Le genre à la vraie bonne franquette, et qui sert de bien aimés malakoffs! Le genre à carte courte, prix doux, assiettes copieuses et pas light du tout, carafe d’eau apportée avec le sourire et chef qui sort saluer les clients en fin de repas. On en ressort certes avec une belle odeur de fondue, mais on s’y sent bien (sans jeu de mots). 

Mentionnons en introduction le sympathique reportage de Couleurs locales, pour se mettre dans le bain et découvrir Christian Barras, le personnage derrière les fourneaux ainsi que sa maman qui est au service.

Le cadre est simple, avec quelques touches de déco suisse (la petite photo de cor des Alpes vers l’entrée) et des sets de tables à dessins folkloriques. Pour le soir, la salle est un poil trop éclairée pour être cosy mais on s’y fait.

Ouvert début des années 2010, le restaurant est spécialisé en fondue et malakoffs de type « boule » (sans base de pain). Quelques plats tels que filets de perche, cuisses de grenouilles à la provençale ou encore rognons à la moutarde figurent aussi à la carte du soir.

En plusieurs passages entre 2017 et 2020, le soir, on y a pris:

  • une fondue crémeuse (22 CHF), bien bonne
  • des malakoffs en entrée (12 CHF), soit 3 boules de petites taille accompagnées de viande séchée, au top du crousti-moelleux et avec un coeur coulant. Cette entrée est parfait pour les amoureux des malakoffs qui souhaitent cependant prendre un autre plat sans renoncer à une mise en bouche fromagère. Remarque: on avait déjà mangé une boule avant de prendre la photo…
  • des malakoffs en plat, soit 3 boules avec salade et viande séchée (25 CHF)
  • une croûte au fromage royale avec jambon et oeuf, vraiment copieuse (20 CHF), très bonne
  • des filets de perches servis avec des frites maison (25 CHF), plat classique très efficace. Cela faisait longtemps qu’on n’avait pas trouvé des frites vraiment « comme à la maison », bien irrégulières, croustillantes et moelleuses à la fois aux endroits qu’il faut.
  • le steak de boeuf à l’ail (28 CHF), servi avec des légumes et frites également, très bien réalisé, avec une sauce puissante comme les amateurs d’ail adorent.
  • les rognons de veau à la moutarde ancienne (25 CHF), qui ont bien plu à la Comparse qui les a commandés
  • les cuisses de grenouille à la provençale (26 CHF), très généreusement servies, bien tendres, servies avec des frites. A nouveau un super rapport qualité-quantité-plaisir-prix!
  • les queues de crevettes à la provençale (26 CHF), généreuses et tendres également, avec une sauce grassouillette invitant au sauçage

A chaque fois, le service a été adorable du début à la fin du repas, et l’on sent que pas mal de clients sont des habitués qui ont l’air d’être chez eux. Un vrai bistrot de quartier, quoi.

Est-ce qu’on y retournera? Avec plaisir, pour son côté adorable et « valeur sûre ».

Appréciation subjective: 16/20


Café-Restaurant Va et Vient
46, Boulevard Carl-Vogt
1205 Genève
Suisse
+41 22 321 02 98
www.va-et-vient-geneve.ch/fr

Dernière visite: mercredi 24 juin 2020 – 20h – env. 33 CHF / 30 € par personne

Post Précédent Post Suivant

Vous aimerez aussi

Pas de commentaires

Répondre

*