Billets culinaires

Au Coeur de la Côte (Vinzel)

Nos malakoffs préférés à ce jour, tout simplement (avec ceux d’Au Bon Vin à Chardonne).

Posé au bord de la route qui traverse le village, ce restaurant traditionnel est une valeur sûre dans la région. Et en plus, on y peut y manger NON-STOP nos bien-aimés beignets de fromage: parfait pour un petit quatre-heures!

La déco des salles est soignée, avec de grandes belles fleurs accordées à la couleur des murs (violet) dans la grande salle. La salle sur la gauche, plus simple et tout en longueur, a sauf erreur des petites sonnettes d’époque à chaque table, utilisées pour appeler les serveurs. La terrasse à l’arrière est pour sa part apparement très jolie et verdurée (pas testé mais on en a entendu beaucoup de bien).

Un soir de semaine dans la grande salle quasi pleine, on y a dîné:

  • des malakoffs, évidemment. 7.1 CHF de pur bonheur fromager à la friture presque « légère », c’est-à-dire sans une base de pain trop huileuse. Ici, elle est blonde plutôt que trop frite, et participe au moelleux du tout. L’assaisonnement légèrement poivré de la masse de fromage est impeccable.

  • une assiette de charcuterie vaudoise (22 CHF), avec jambon cuit et cru, saucisson, lard de Begnins, pas mal du tout
  • un excellent filet de chevreuil Grand Veneur (44 CHF) parfaitement tendre et rosé, sauce aux baies et garniture chasse maison: poire, confiture d’airelle, très bons spätzli à la fois moelleux et croustillants (craquants même parfois), chou rouge, choux de Bruxelles, châtaignes
  • un café gourmand composé d’une crème brûlé parfaitement bien caramélisée (mais qui aurait pu avoir plus le goût de vanille – sauf erreur on n’a pas vu de grains dans la crème), d’un mini-bout de fondant au chocolat et d’abricots frais en sirop.

Le service était gentil, souriant et pro mais ce soir là très lent pour avoir nos assiettes de chasse, dommage. Les malakoffs eux, venaient bien régulièrement selon les demandes.

Est-ce qu’on y retournera? Carrément, à toute heure de la journée quand on repasse dans le coin.

Note subjective: 19/20 (malakoffs au top)

PS: pour ceux qui ne connaîtraient pas les malakoffs, on remet le texte  explicatif du site du restaurant ci-après:

En 1853, les troupes de Napoléon III passent par la Côte pour se rendre en Crimée. En traversant nos villages, elles engagent des habitants comme mercenaires afin de renforcer leurs troupes. Après 14 mois de combats, la prise du fort de Malakoff symbolise le début de la victoire.

A la fin de la guerre, en 1855, les survivants arrivent chaque jour par centaines. Napoléon ayant demandé à sa cuisinière de nourrir ses mercenaires affamés, cette dernière met du fromage de côté pour le faire frire dans du saindoux. C’est à ce moment-là que le met est baptisé «Malakoff», en l’honneur de la bataille.


Au Coeur de la Côte
12, Route du Vignoble
1184 Vinzel
Suisse
+41 21 824 11 41
www.malakoffvinzel.ch

Visite: jeudi 4 octobre 2018 – 19h30 – env. 50 CHF / 42 € par personne pour une faim moyenne de malakoffs

Post Précédent Post Suivant

Vous aimerez aussi

Pas de commentaires

Répondre

*