Recettes

Spécial « Reste chez toi »: les paparajotes (beignets)

Hypra simples à faire, ces incroyables beignets aériens sont une délicieuse option pour le goûter, et se mangent sans faim. Et en bonus: ils ont un nom hautement sympa.

En faisant quelques recherches sur la chose, on a découvert:

  • sur Wiki que l’origine de leur nom reste un mystère… et que surtout il se rapporte apparemment à des beignets de feuilles de citronniers enrobés de pâte, typiques de la région de Murcia. Cela donne des recettes sur Internet de « paparajotes sin hoja » (« paparajotes sans feuille »), qui sont de simples beignets ressemblant beaucoup à la recette de notre petite grand-mère. On lui a communiqué notre découverte de la version avec des feuilles (qu’on retire lors de la dégustation car elles servent juste à parfumer la pâte), mais elle n’en avait jamais entendu parler. Le charme des spécialités familiales….
  • sur Gastroandalusi.com qu’il existe des beignets andalous assez similaires appelés « papajotes » (mais avec proportionnellement 3 x plus de lait et de farine pour la même quantité d’oeuf)

Interesting, non?

Ingrédients pour environ 30 paparajotes:

  • 1 oeuf
  • 1 dl de lait entier
  • 1 pincée de bicarbonate de sodium/soude
  • 90 g de farine
  • huile d’arachide pour la friture
  • un bol de sucre pour l’enrobage

Marche à suivre (plus simple, ce n’est pas possible):

  • battre au fouet l’oeuf, le lait et le bicarbonate
  • rajouter la farine et remuer jusqu’à obtention d’une pâte souple
  • faire chauffer de l’huile d’arachide dans une poêle à feu fort
  • verser des cuillerées de pâte une fois que l’huile est bien chaude. Les bulles qui se forment sont dues au bicarbonate.
  • retourner les beignets pour qu’ils dorent des deux côtés, puis les sortir pour les égoutter sur un plat avec un papier absorbant
  • quand ils sont encore chauds (pour que le sucre adhère mieux), les passer dans le bol de sucre. C’est prêt!

C’est une option terrible pour le goûter, car elle donne une impression de légèreté en bouche alors que cela reste une douceur…frite.

Est-ce qu’on en refera? Carrément, car c’est ultra vite fait, léger en bouche et bien bon.

Note (très très) subjective: 20/20*


Dégustation: dimanche 26 avril 2020 – 16h30

en période de confinement, il se peut que la subjectivité soit encore plus subjective que d’habitude

Post Précédent Post Suivant

Vous aimerez aussi

Pas de commentaires

Répondre

*