Recettes

Spécial « Reste chez toi »: empanadillas de pisto, thon et oeuf

Les empanadillas, c’est simple et hypra efficace. Et pratique pour les pic-nics dans le salon ou sa chambre, car on peut autant en faire des grandes à partager que des petites, de taille individuelle.

La garniture « pisto » est un doux mélange de tomates, poivrons et oignons. Certains y mettent également de l’aubergine et de la courgette apparemment.

Aller se chercher une empanadilla de pisto, c’est une des premières choses qu’on fait habituellement en atterrissant à Santa Pola, en Espagne, pour les vacances. Dans notre vie normale en Suisse, on fait (très) rarement  la pâte brisée nous-mêmes, comme celle des boulangers espagnols (Forn Santi, Dalúa, El Ángel): on utilise de la pâte feuilletée…

Plus simple, plus rapide…plus flemme.

Pour bien visualiser la chose, voici à quoi ressemblent les empanadillas qui font battre notre petit coeur en vacances (ci-dessous celles du Forn Santi):

En faisant quelques recherches cependant, on a trouvé cette vidéo de Cocina en Familia, une chaîne d’une petite dame de Murcia (magnifique ville à quelques 70 km de Santa Pola): faire sa pâte soi-même vaut GRANDEMENT la peine, cela donne une toute autre catégorie d’empanadillas. Pour les motivés, le résultat dans ce billet culinaire-recette, publié quelques jours après celui-ci.

Pour les jours où le temps manque, voici en parallèle les ingrédients pour 6 petites empanadillas rectangulaires avec de la pâte feuilletée déjà faite.

Ingrédients:

  • un rouleau de pâte feuilletée rectangulaire déjà abaissée OU un bloc de pâte feuilletée à abaisser soi-même (c’est encore meilleur!)
  • une boîte de 400 g tomates entières et pelées, bien égouttées (bien enlever les morceaux « durs » sous le pédoncule – là où sort la tige)
  • 2 oeufs durs, pelés et en petits morceaux
  • 1/2 boîte de thon (soit 100 g non-égoutté, vu que la boîte standard en fait 200 g)
  • un oignon
  • un poivron rouge coupé en petits morceaux
  • une grosse poignée de pignons de pins préalablement grillés (on conseille d’en griller deux poignées car ça se mange comme des chips des petites choses…)

Marche à suivre:

  • dans une grande poêle, faire revenir l’oignon et le poivron à feux moyen une dizaine de minutes
  • rajouter les tomates, les écraser délicatement à la fourchette ou au presse-purée et continuer à cuire jusqu’à ce que le mélange « sèche ». Le but est de ne pas humidifier la pâte feuilletée ensuite.
  • saler, poivrer
  • rajouter les oeufs, le thon bien égoutté et les pignons, puis bien mélanger
  • dérouler la pâte, la piquer à la fourchette, et la couper en 6
  • Disposer des blocs ramassés de farce sur une moité de chaque portion à l’aide d’un pinceau ou du bout de son doigt (ça fait moins de vaisselle après), mouiller légèrement les 4 bords de la pâte puis refermer les empanadillas comme des petits chaussons
  • aplatir les bords avec les dents d’une fourchette, et repiquer si besoin le dessus de la pâte
  • pour un côté légèrement brillant inexistant ici, on peut également badigeonner les empanadillas d’oeuf battu avant de les mettre au four (dans ce cas, le pinceau s’avère éminemment pratique)
  • cuire env. 12-15 minutes (en fonction des fours) à 220°C
  • déguster de préférence immédiatement, sinon la pâte a tendance à ramollir en refroidissant (même si comme dirait l’autre: « ça passe aussi froid »). On peut aussi les consommer les jours suivants en les réchauffant légèrement au four.

La recette ci-dessus est une version « optimisation de la pâte rectangulaire », mais libre à chacun d’en faire des petites versions en forme de demi-cercle (avec un bol par exemple ou un emporte-pièce).

Est-ce qu’on en remangera? Absolument.

Note (très très) subjective: 20/20 *


Dégustation: mardi 14 avril 2020 – 12h30

*en période de confinement, il se peut que la subjectivité soit encore plus subjective que d’habitude.

Post Précédent Post Suivant

Vous aimerez aussi

Pas de commentaires

Répondre

*