Billets culinaires

MUYU (San Cristóbal – Îles Galapagos)

Coup de coeur total pour le meilleur restaurant des îles Galapagos dans le style « équatorien gastronomique contemporain à base de produits du jardin». Avec ses assemblages de saveurs inédites et créatives, c’est le restaurant qui nous a le plus impressionné en 2 semaines de voyage en Equateur (plus que le Nuema (n°48/50 des Latin America’s 50 Best Restaurants et premier/seul équatorien à figurer sur cette liste, Zazu ou Dos Sucres). Donc rien que pour manger ici, au moins une nuit sur l’Île de San Cristóbal est un must! Il fait partie des sélectionnés des Latin America’s 50 Best Restaurants -« Discovery » / The Spirit of Latin America, sorte de liste pour des espoirs de la région n’ayant pas (encore) le niveau pour figurer parmi la « vraie » liste des 50 Best du continent. Parmi ces jeunes espoirs, il y en a 3 autres en Equateur: Dos Sucres à Cuenca (moins impressionnant que MUYU) et 2 adresses à Quito, fermées temporairement suite à la crise du Covid-19.

MUYU signifie « graine » en kichwa et produit une partie de ses fruits, légumes et herbes dans son propre jardin potager. Cela se sent dans les plats, riches en feuilles/fleurs/herbes/ingrédients qui nous étaient parfois inconnus. Avec son positionnement bio/responsable/inclusion des producteurs locaux et sa déco épurée et design, c’est un peu plus cher que la moyenne équatorienne mais le niveau des assiettes et du service – excellent et pas guindé – valent clairement le détour.

Le restaurant est situé à côté de la Playa de Oro, dans l’hôtel de luxe Goldenbay (chambres/suites à 480-780$ la nuit; la suite du haut dispose d’une grande terrasse traversante avec vue sur la mer). Petit détail pour ceux qui songeraient à y dormir en mode craquage du budget ou à y manger à midi: la plage est interdite aux humains car elle est réservée…aux lions de mer, qui sentent passablement fort quand ils sèchent au soleil en journée. San Cristóbal est en effet l’île de l’archipel avec le plus de lions de mer de toutes, et ils sont vraiment – vraiment – partout (le soir, il vaut mieux bien regarder par terre car le risque de marcher sur une moustache ou nageoire est présent vu le faible niveau de l’éclairage public…!)

En 2 dîners canonissimes donc, on y a testé:

  • un ex-cel-lent sandwich au poulpe en mode burger dodu (10$), hautement juteux et servi avec de sublimes chips de banane verte
  • la ensalada del huerto MUYU (13$), la plus belle salade du voyage, tout simplement. Mélange de lamelles de légumes crus, de salade et de fleurs du jardin, elle était servie avec une très bonne vinaigrette pleine de goût.
  • les muchines de yuca rellenos de queso artesanal (9$), des petits beignets de manioc farcis au fromage fondu, à tremper dans une petite sauce au fruit de la passion bien sympa. Tip top pour les sans-gluten…et les autres 😉
  • un duo de délicieux tacos au poisson (du maquereau de tête) et végétarien avec du manioc rôti en sauce (12$), parfois un peu piquants sur les bords mais très réussis, gourmands et bien multi-texturés
  • le tartar de remolacha, salsa de tomate y maní, patacones (15$), soit un tartare de betterave agrémenté de sauce tomate, de maní (cacahuètes) et de beignets plats de banane plantain, à nouveau tip top
  • la sublime yuca rôtie, LA découverte du séjour (23$): des lamelles épaisses de manioc rôti, posés sur une sauce à la coco et servi avec un riz parfumé à la citronnelle et autres joyeuses feuilles du jardin. La texture pleine de mâche faisait presque oublier qu’il s’agissait d’un plat végétarien (un des meilleurs de notre vie, très clairement), et les jeux de saveurs étaient juste au top. Un grand plat, très gourmand.
  • le corviche relleno de albacora (15$), soit 2 délicieux beignets crousti-frits de thon blanc aux épices, bien crousti-fondants
  • le coup de coeur sucré: le tomate de árbol confit (« tomate en arbre » ou tamarillo), glace à l’avocat et branches de chocolat (9$). N’étant pas fan du tomate de árbol frais ou en jus (c’est assez acide et pas toujours très savoureux), on a été surpris en très bien par cette version confite qui se mariait parfaitement avec la glace et le chocolat noir. Un grand dessert aussi stylé qu’innovant pour des papilles européennes, avec une grande maitrise des diférentes textures.
  • « la banane plantain » (9 $), un beau dessert proposant le fruit sous plusieurs textures avec des touches de fromage qui ne rendaient pas le tout hyper léger: purée de banane mûre, crème anglaise, banane mûre frite, tuile de fromage frais frit. Intéressant, mais peut mieux faire.
  • une déclinaison de textures de chocolat (9$), le plus beau des 3, ludique dans l’assiette, bien cacaoté et très bon. Chaque préparation était façonnée avec un chocolat d’une teneur différente en cacao.
  • et pour arroser tout ça, d’excellents cocktails (16$), un Gimlet à base de gin, menthe et concombre et un joli « Tinta de pulpo » (encre de poulpe) composé de tequila, cannelle et surtout « clitoria ternatea », une plante locale teintant le breuvage de violet

Est-ce qu’on y retournera? Carrément, car comme dirait l’autre, « jamais 2 sans 3 » 😉

Appréciation subjective: 19/20


MUYU
Golden Bay Hotel (Playa Oro)
Calle Charles Darwin, Lote 3
200150 Puerto Baquerizo Moreno
San Cristóbal – Îles Galapagos
Équateur
www.muyugalapagos.com/cartamuyu
https://goldenbay.com.ec/wp/muyu-galapagos
Instagram: @muyugalapagos
Facebook: @goldenbaygalapagos

Dernier miam: jeudi 22 juillet 2021 – 20h – env. 60$ par personne

Post Précédent Post Suivant

Vous aimerez aussi

Pas de commentaires

Répondre

*