Billets culinaires

Mimosa (Paris, 8e)

Au rez du beau et imposant Hôtel de la Marine, Mimosa et son « esprit Riviera » est le dernier restaurant du fameux chef étoilé Jean-François Piège. A deux pas de Place de la Concorde, l’endroit est stylé, coloré et lumineux, couru, et malgré les critiques mitigées lues ça et là, on y a personnellement très bien mangé et a-do-ré les beignets chou chou en dessert. A ne pas confondre avec Le Mimosa, un autre restaurant rien à voir rue du Pont Neuf dans le 1er arrondissement.

Le bâtiment datant du XVIIIe a abrité le Garde-Meuble de la Couronne jusqu’en 1798 puis le siège du ministère de la Marine jusqu’en 2015 avant d’être restauré en 2017-2021. A bon entendeur: on nous a dit dans l’oreillette que la visite valait le détour.

En entrant dans la jolie cour depuis la rue Royale, Mimosa et sa terrasse de parasols chic se trouvent à gauche, tandis que le tout aussi élégant Café Lapérouse est visible sur la droite (avec des tables en terrasse sous les arcades – pratiques quand il pleut fort). 

Mimosa s’ouvre sur un premier espace « bar-lounge» (où patientent parfois des clients énervés de ne pas trouver de table libre sans réservation préalable…), puis sur une grande salle toute en longueur. C’est beau et animé, avec un ballet incessant de serveurs entre les cuisines, le bar et les tables.

Les réservations n’ouvrent que 14 jours à l’avance, donc vaut mieux être au taquet et appeler avec un bon vieux téléphone plutôt que d’attendre que le site Internet débloque les créneaux souhaités, si on vise une date précise. 

Ayant eu une très bonne expérience en 2018 au Grand Restaurant de Jean-François Piège, on avait réservé sans même regardé les commentaires sur Tripadvisor ou autres (et heureusement, car ils sont catastrophiques). Soit le service s’est vraiment amélioré, soit on a eu de la chance: notre déjeuner s’est très bien déroulé, avec des serveurs pros et réactifs. 

Est-ce que c’est trop cher pour ce que c’est? Mmh en considérant le cadre, l’emplacement, on n’a pas spécialement trouvé que ce soit le cas.

Après clairement, 3 demi-oeufs mimosa sont à 8€ (vs moins de 2€ ailleurs) et l’addition peut vite monter avec le système de plats à partager et d’accompagnements à commander à part.

Le menu est inspiré par la Méditerranée, et comprend des trios de demi-oeufs mimosa à prix con ou garnis de fleur de tarama, homard cocktail, anchoïade, poutargue, saumon raifort (8€ les classiques, 14-19€ les autres) ou caviar (68€), des plats à partager (ou pas) à 16-28€, des plats plus conséquents au four à bois/grill (26-102€) à commander avec des accompagnements (8€ la portion de frites alumettes/écrasé de pommes de terre/légumes braisés ou 6€ le mesclun à l’huile d’olive citronée), et des desserts  (15-19 €). Végétarien, viande, poisson: il y a des options pour tous les estomacs.

Un jeudi midi d’avril 2022 dans une salle pleine, on y a pris ou zieuté les plats suivants qui ne sont plus tous au menu mais donnent une idée du style de la cuisine:

  • les oeufs mimosa classiques (8€) avec de mini-croûtons sur le dessus, bons mais assez discrets, pas spécialement marquants 
  • les oeufs mimosa avec de la poutargue, plus originaux et goûtus mais…chers (18€)
  • le délicieux demi-homard gratiné d’aïoli (autour de 30-40€ de tête), servi avec de très bonnes frites alumettes (+8€) et un supplément de béarnaise (il n’y a zéro rapport entre le homard-aïoli et la béarnaise, mais c’était beaucoup trop tentant vu la présence des frites). 
  • le poulpe de roche grillé au four à bois, pois chiche, coriandre (37€), bien tendre
  • la « pizza » de veau, sorte de tranche fine de viande agrémentée de roquette, balsamique et autre garniture de pizza, surprenante en bien et goûtue. Note pour les fans de « la » pizza soufflée/craquante de Piège: celle-ci n’a rien à voir.
  • la souris d’agneau confite à l’orientale, choisie avec écrasé de pommes de terre à l’huile d’olive (+8€). Excellent plat selon les 2 Comparses Jessica & Franck qui l’ont pris, avec une viande fondante et un accompagnement très plaisant.
  • en coup de coeur absolu: les beignets chou chou aériens, au top du crousti-moelleux (15€). Servis avec de la glace vanille, du caramel onctueux et des amandes caramélisées assez addictives, on les a adorés.
  • également excellente, la coupe de marrons/meringue/orange (plus à la carte depuis). Du bonheur multi-texturé, tout simplement.

Est-ce qu’on y retournera? Très volontiers, pourquoi pas en terrasse.

Appréciation subjective: 16/20

PS: pour plus de lecture sur le lieu, citons les articles de sortiraparis.com,


Mimosa Rue Royale
2, rue Royale
75008 Paris
France
+33 1 53 93 65 52
https://mimosa-rueroyale.com
Instagram: @mimosarueroyale
Facebook: @mimosarueroyale

Miam: jeudi 7 avril 2022 – 13h – env. 60 € / 58 € par personne

Post Précédent Post Suivant

Vous aimerez aussi

Pas de commentaires

Répondre