Recettes

Mantecados de Noël

Après les 50 recettes « Spécial reste chez toi » du 1er semi-confinement du printemps, en voici une petite nouvelle pour la fin de l’année. Noël ne serait pas Noël sans eux: sublimes sablés au zeste de citron saupoudrés de sucre et de cannelle, les mantecados peuplent les tables pendant les fêtes de fin d’année. Il s’agirait d’une spécialité originaire d’Andalousie qui s’est répandue dans d’autres régions, car on en a toujours vu dans certaines boulangeries de Santa Pola ou d’Alicante, y compris hors période de fêtes.

Leur nom vient de « manteca », le saindoux (la graisse de porc), tout simplement. On la trouve à côté des pots de graisses de coco dans les supermarchés, notamment.

Notre petite grand-mère en préparait début décembre, et ses petites-enfants mangeaient de la pâte crue en l’aidant (mais pas trop car ça fait mal au ventre quand même). Comme pour toutes ses recettes, elle ne mesurait rien et répétait qu’il fallait ajouter autant de farine que la pâte puisse absorber. C’est la fameuse expression « lo que admita » des grands-mères hispanophones, très joliment décrite dans une recette de gastronosfera.com pour ceux que cela intéresse (on recommande chaudement cette lecture pleine de tendresse et d’humour). La recette des cuisses de dames utilise également cette fameuse technique du « lo que admita », si jamais.

Ingrédients:

  • 500 g de saindoux
  • 500 g de sucre
  • 3 oeufs
  • 3 jaunes d’oeufs
  • le zeste d’un citron bio
  • entre 750 g et 1 kg de farine (« lo que admita »)
  • du sucre et de la cannelle à saupoudrer

Marche à suivre:

  • Mélanger tous les ingrédients en terminant par la farine jusqu’à former une pâte
  • La pâte doit être souple et non-collante, donc après les 750 g de farine de base, rajouter des doses de 50 g par 50 g jusqu’à obtenir cette consistance (la quantité de farine dépendant de la taille des oeufs)
  • Etaler en plaques de 7 mm environ, sortir ses plus beaux emporte-pièces qui dorment dans l’armoire le reste de l’année et former des biscuits à déposer sur une plaque, en les espaçant de 1 cm pour éviter qu’ils ne se collent
  • Saupoudrer une pincée de sucre sur chaque forme
  • Puis agrémenter d’une touche de cannelle sur chaque forme (certains mélangent directement du sucre et de la cannelle, ce qui va plus vite mais confère à notre avis moins de charme et de croustillant au niveau de la couche de sucre).
  • Enfourner pendant 20 minutes à 170°C, et c’est prêt 😉

Certains mangent les mantecados en les trempant dans du lait pour le goûter, d’autres juste comme ça, de décembre à janvier. Bonnes fêtes!

Appréciation (très très) subjective: 20/20*


Dégustation: jeudi 24 décembre 2020 – du matin au soir, car il n’y a pas d’heure pour les mantecados

* en période de re-semi-confinement, il se peut que la subjectivité soit encore plus subjective que d’habitude.

Post Précédent Post Suivant

Vous aimerez aussi

Pas de commentaires

Répondre

*