Critiques

Café de l’Étoile (Vernier)

Au coeur du Vieux Vernier, ce bistrot est une valeur sûre pour ses très bons malakoffs joliment dodus, qu’on adore manger en terrasse, à l’ombre des grands arbres. Et en plus, le lieu a le label Fait Maison.

La carte comporte de belles salades (24-28 CHF), des viandes et poissons (28-43 CHF) et 3 spécialités: fondue moit’-moit’ ou aux bolets, fondue (de viande) vigneronne et évidemment, nos bien-aimés malakoffs.  

Plusieurs options sont proposées selon la taille de sa faim: 1 pièce (9 CHF), 1 pièce avec salade (13 CHF), 2 pièces avec salade (19 CHF) et 1 pièce avec viande séchée et salade (25 CHF). 

Un midi de juillet, on y a pris: 

  • Un duo de malakoffs avec leur bol de jolie salade mêlée (19 CHF, rapport qualité-quantité-prix canon). Ce sont à ce jour, avec les mini-malakoffs de chez Katrépices, les meilleurs qu’on ait goûté à Genève. Les meilleurs au monde, à ce jour, sont ceux d’Au Coeur de La Côte à Vinzel, au Bon Vin à Chardonne et ceux du Café du Centre à Pully (il est rare de trouver des malakoffs avec la base de pain non-frit, plus « légère »). Ici ià Vernier, ils sont vraiment gros, crousti-moelleux à souhait, coulants à coeur, très bien assaisonnés. La base de pain est frite aussi, mais comme le reste est vraiment réussi, on oublie volontiers ce détail.
  • une salade poulet/terrine/saucisse de veau en plat du jour (18 CHF), bien équilibrée et très généreuse
  • une salade de chèvre chaud croustillante (24 CHF), avec une sauce au miel et romarin. Avec son duo de chèvre emballé dans des feuilles de brik, elle est é-nor-me, et surtout très bonne selon nos Comparses-collègues,  En fait, techniquement, ce n’est pas une assiette de salade, c’est carrément un saladier.
  • un café gourmand (12 CHF), composé notamment d’une excellente crème citron, d’une boule de glace (sorbet abricot cette fois-là), d’une mousse de framboise ferme et de 2 rosaces de crème fouettée…en bonbonne. On a fait remarqué à notre serveuse qu’il était dommage d’en mettre alors que le restaurant a le label Fait Maison, mais cela n’a pas eu l’air de l’émouvoir. Pour le contexte global du déjeuner, disons qu’on a eu l’impression que son sourire était déjà parti en weekend et que la passion du service-client l’animait moyennement (ce qui est dommage quand on exerce un tel métier, soit dit en passant). Notre expérience aurait probablement été différente avec sa collègue qui avait l’air plus sympathique et moins blasée (et qui nous a sourit).
  • une crème brûlée à la vanille (11 CHF), bonne, avec un joli caramélisage qui craque doucement comme il faut. S’il fallait pinailler, la crème pourrait être un poil moins cuite et la croûte un poil plus fine, mais c’est une question de goûts.

Pour ceux qui viendraient en voiture, les places de parking dans la rue ne sont pas légion, mais cela ne nous a jamais découragé d’y revenir (on finit toujours par en trouver une). L’appel des malakoffs est toujours plus fort que les désespoirs de parcage, clairement.

Est-ce qu’on y retournera? Absolument, lors d’une prochaine pulsion de malakoffs!

Note subjective: 16/20 (18/20 pour les malakoffs)


Café de l’Étoile
53, rue du Village
1219 Vernier
Suisse
+41 22 341 33 32
http://cafedeletoile.ch
Facebook: @cafedeletoilevernier

Dernière visite: vendredi 5 juillet 2019 – 12h30 – env. 36 CHF / 30 € par personne

Post Précédent Post Suivant

Vous aimerez aussi

Pas de commentaires

Répondre

*