Billets culinaires

Le Socrate (Genève)

Grand frère du Comptoir Canaille à la Jonction, ce bistrot est une valeur sûre pour ses plats français traditionnels, comme la souris d’agneau ou les joues de boeuf braisé. Les meilleures places? Celles au comptoir, à droite de l’entrée!

Le cadre est dans son jus, formé par un beau mélange de bois, carrelage crème et noir, miroirs et iconographies Belle Epoque. L’endroit étant quasi toujours plein et les tables assez rapprochées, le niveau sonore est conséquent. Ce qui donne une belle ambiance vivante, dans laquelle se meuvent des serveurs très pro, très dynamiques même pendant le coup de feu et à l’écoute des clients. Chapeau, vraiment.

Un soir dans une salle pleine, on y a partagé;

  • 6 escargots de Bourgogne au beurre persillé (16 CHF), simples et efficaces, servis avec assez de pain pour pouvoir bien saucer (car c’est la meilleure partie de l’histoire)
  • un os à moëlle à la fleur de sel de Guérande (18 CHF), simple et efficace
  • une cassolette d’endives et lardons gratinés au four (16 CHF), gourmande et bien parfumée
  • des joues de boeuf braisé, pommes purée (36 CHF), demandées avec des pommes rissolées également vu qu’on aime trop les patates sous toutes leurs formes et qu’on arrivait pas se décider. On a d’ailleurs préféré ses dernières, vraiment très bonnes et réconfortantes. Loin des versions plus aériennes quand elle est faite au siphon et/ou avec beaucoup de beurre, la purée était à l’ancienne, avec quelques légers morceaux de pommes de terre.
  • un crumble à la rhubarbe (12 CHF), fruit pas vraiment de saison mais toujours plaisant. Généreux et pas mal, même si le crumble aurait pu être un peu moins solide (ou plus sablé).

Est-ce qu’on y retournera? Volontiers pour tester d’autres plats.

Note subjective: 15/20


Le Socrate
6, rue Micheli-du-Crest
1205 Genève
Suisse
+41 22 320 16 77
www.lesocrate.ch
Facebook: @Le-Socrate-908054695885923

Visite: vendredi 22 novembre 2019 – 19h30 – env. 60 CHF / 54 € par personne

Post Précédent Post Suivant

Vous aimerez aussi

Pas de commentaires

Répondre

*