Billets culinaires

Café des Banques (Genève)

Un des meilleurs bistrots élégants du centre-ville, avec un coup de coeur pour la gentillesse du chef et ses glaces maison, excellentes! L’adresse a été reprise en 2018 par Philippe Audonnet, qui officiait auparavant au Windows (le restaurant de l’Hôtel d’Angleterre, 16/20 au GaultMillau à l’époque).

On avait découvert l’adresse lors d’un dîner d’équipe de 2011, pour lequel la salle cosy du 1er étage avait été privatisée, mais on y était jamais retourné. La salle principale du rez est de taille humaine avec une déco classique, et l’on peut zieuter le ballet en cuisine à travers sa porte vitrée.

Le service est assuré tantôt par le chef en personne (pratique pour lui poser des questions sur les compositions des plats), tantôt par une de ses collègues, ce qui apporte une proximité certaine avec la cuisine.

A la carte, il faut compter 11-29 CHF par entrée, 28-48 CHF par les plats et 12-14.5 CHF pour les desserts (en plus des glaces/sorbets maison à 4.5 CHF la boule). Le midi, un menu entrée-plat-dessert à 36 CHF est proposé (24 CHF pour le plat seul), ce qui est fort intéressant vu le niveau des assiettes!

Un soir de semaine, on y a partagé:

  • en amuse-bouche, un tartare de boeuf aux saveurs asiatiques et un velouté de légumes, pas mal
  • une bolognaise de crevettes à la mangue verte, fins spaghetti de pommes de terre à la citronnelle (28 CHF). Entrée raffinée, originale, très bonne, avec des crevettes parfaitement cuites.
  • de la sandre, servie sur un « papet de cardons » (34 CHF) pour un clin d’oeil très genevois. Classique et bien faite.
  • une quenelle de brochet, bisque de langoustine au thé et riz parfumé (37 CHF), bonne et bien réussie. Deux petites quenelles au lieu d’une seule donnerait probablement une plus grande valeur perçue, surtout si l’on compare à la concurrence. Les quenelles de l’Odéon restent nos préférées à ce jour sur Genève, même si on était content de tester celles-ci.
  • une boule de glace au chocolat (4.5 CHF la belle quenelle), juste INCROYABLE de légèreté. Mousseuse. Légère. Bien chocolatée. Cachant terriblement bien son jeu. Vraiment. Son visuel était en effet tout ce qu’il y a de plus classique et simple, si bien qu’on a jugé – à tort! – qu’il n’était pas vraiment utile de la prendre en photo. Une fois à moitié mangée, la boule était moyennement photogénique. On devra y retourner pour corriger ce manque. Le secret de la texture? Le fait que les glaces soient turbinées minute, au fur et à mesure des commandes, juste avant d’être servies.
  • une brioche perdue au goût de pain d’épices, agrémentée de mandarine, crème chantilly à la vanille et sorbet aux agrumes (14 CHF). Le sorbet était comme la glace, sublime et doux. Très généreux et maitrisé, bien plaisant.

A noter que pour les convives ne mangeant pas de gluten, le chef a du bon pain adéquat qu’il met à cuire dès qu’on le prévient.

Est-ce qu’on y retournera? Très volontiers, pour goûter d’autres glaces à coup sûr!

Note subjective: 16/20

2020: 14/20 (2 toques) au GaultMillau


Café des Banques
6, rue de Hesse
1204 Genève
Suisse
+41 22 311 44 98
www.cafedesbanques.com
Instagram: @cafe_des_banques
Facebook: @cafedesbanques

Visite: mercredi 18 décembre 2019 – 20h30 – env. 75 CHF / 65 € par personne

Post Précédent Post Suivant

Vous aimerez aussi

Pas de commentaires

Répondre

*