Recettes

Spécial « Reste chez toi »: porc xá xíu (viande laquée)

C’est un de nos plats viêts (d’origine chinoise) préférés, tout simplement. La sauce xá xnu, (ou char sieu) avec son côté sucré-salé-doux-épicée est juste ad-dic-tive.

En fait, la sauce xá xíu pourrait se manger seule, sans viande, juste sur le riz blanc. Et c’est ce qu’on fait: pas une goutte de sauce ne reste, même quand la viande est terminé.

Ingrédients pour 4 personnes:

  • 800g-1 kg de viande de porc (on a utilisé des travers de porc ce jour-là mais c’est encore meilleur avec du cou ou de la poitrine fraiche)
  • un sachet de poudre de xá xíu/char sieu (on préfère pas trop savoir ce qu’il y a dedans et espère que le colorant rouge soit-disant cancérigène dans les années 90 a été changé depuis…)
  • en accompagnement: du riz parfumé et des légumes divers et variés (pousses de mungo sautés avec un peu d’oignon et d’ail, brocolis par exemple)

Marche à suivre (à commencer de préférence la veille pour la marinade):

  • couper de long morceaux de viande d’environ 3 x 5 cm
  • dans un plat allant au four, préparer la marinade en suivant les instructions du paquet: dissoudre la poudre dans 3/4 de cup d’eau (environ 180 ml). Pour ceux qui préfèrent une version plus salée (et moins sucrée), on peut aussi verser plutôt 100 ml d’eau et 2 cuillères à soupe de sauce à soja (comme ci-dessous).
  • laisser reposer au moins 2h, voir une nuit entière (ce sera meilleur)
  • déposer les morceaux de viande soit une plaque allant au four soit les laisser dans le même plat, et cuire à 200°C pendant 20-30 minutes
  • dans le cas de beaux morceaux de viande: les découper en tranches d’environ 2-3 mm d’épaisseur (on peut par exemple en utiliser dans des sandwiches (bánh mì))
  • servir avec le riz parfumé et les légumes, et surtout bien récupérer toute la sauce dans un bol pour ceux qui souhaitent en rajouter sur leur riz 😉

Est-ce qu’on en refera? Très clairement, car c’est juste trop bon.

Note (très très) subjective: 30/20*


Dégustation: dimanche 19 avril 2020 – 20h

*en période de confinement, il se peut que la subjectivité soit encore plus subjective que d’habitude.

Post Précédent Post Suivant

Vous aimerez aussi

Pas de commentaires

Répondre

*