Billets culinaires

Serenissima (Chania-Crète)

LE coup de coeur gastronomique de notre tour crétois, loin devant le reste. Oui c’est un peu « cher » pour l’île, mais c’est du niveau d’un 1* Michelin pour certains plats, dans la créativité et la justesse des compositions. On a adoré.

Situé au rez du boutique-hôtel 5* du même nom, dans un ancien palais vénitien du XVIe joliment rénové, ce restaurant gastronomique revisite les spécialités locales avec des étincelles contemporaines et un côté presque ludique.

La carte propose 3 menus: Vegan (3 plats à 36€), Mer ou Terre, avec là des options à 2, 3 ou 5 plats (respectivements à 32-33€/40-42€/72-75€).

On y a pris 2 menus à 4 plats (vu les portions des plats principaux, heureusement qu’on en a pas pris 5…), un de chaque pour maximiser nos tests. Ce qui a donné:

  • 2 verres de vin grec Mouhtaro (8€)  et Assyrtiko (12€), racontés avec passion par la sommelière
  • excellents pains avec un trio de beurres maison orange, betterave et noisettes, accompagnés de 2 petites chips de pâte à bulle (celle qui sert à faire les chaussons fromage/épinards crétois sauf erreur). On avait déjà vu du beurre au thé (La Dame de Pic à Paris), du beurre fouetté parfumé (Akrame, aussi à Paris), mais pas de beurres « rafraichissants » car presque sorbeteux (paradoxal pour du gras vu qu’il se marie moyennement à l’eau). Léger et bien intéressant.
  • Trio d’amuse-bouches: gazpacho d’amandes dynamiquement acide (« énervé » dans le bon sens du terme comme dirait l’autre), mini souvlaki revisité et chips avec sauce maison
  • la pizza soufflée (18€), carpaccio de boeuf, truffe noire, parmesan vieilli 6 ans, roquette et pesto, montée à table
  • De tête: une fleur de betterave avec du poulpe, accompagné d’une crème brûlée salée. Plat beau, bon et tout en finesse, un de nos préféré du menu
  • Strapatsada au siphon avec des dés de siglino (porc fumé), feta, crème de persil, demi-sphères de pommes de terre à la parisienne (mini-dômes), croûtons et oignons confits. Chaque élément était séparément excellent, parfaitement cuit/fondant/doré/moelleux selon le cas.
  • Jolies pâtes au homard et tuile de parmesan, goûtues mais un poil trop cuites (18€)
  • du bar grillé, légumes, taboulé et houmous
  • côte de porc ibérique fumé, lemon curd caché dans le citron s’accompagnement, pommes de terre soufflées (croustillantes mais un poil tièdes), tzatziki et salade grecque
  • un dessert revisitant le trio champagne-fraises-crème, moins fin que le reste, sucré mais sans plus
  • « The Chocolate games », soit 6 mini-desserts: un financier, tartelette au gianduja, gel, glace, profiteroles et bounty. Joli mélange de textures et saveurs.

A noter que le service était pro, bien préparé et très attentionné (cela faisait longtemps qu’on ne m’appelait pas par mon prénom avant même d’avoir eu le temps de s’annoncer). La sommelière originaire du Canada qui semblait superviser les tables veillait au grain et avait des étincelles dans les yeux lors de ses explications des vins, donc juste top.

Est-ce qu’on y retournerait? Carrément, et si on a le budget on serait capable d’y dormir aussi car les chambres ont l’air charmantes.

Note subjective: 19/20


Serenissima Restaurant
4, Skoufon
73131 Chania – Crète
Grèce
+30 28210 86386
http://serenissima.gr

Visite: lundi 13 août 2018 – 21h30 – env. 76 € / 90 CHF par personne

Post Précédent Post Suivant

Vous aimerez aussi

Pas de commentaires

Répondre

*