Billets culinaires

O’Bannelier (Dijon)

Un joli bistrot à la déco contemporaine dans le centre de Dijon, avec un accueil hypra gentil d’Anaïs et des bons petits plats bourguignons d’Oswald, le sympathique chef.

Un dimanche d’été, on a partagé:

  • 6 escargots de Bourgogne « Maison Hélix », au beurre persillé et chablis (6€ les 6). Rien à redire, tendres et avec une bonne sauce qu’on a littéralement nettoyée à l’aide de l’excellent pain à disposition..
  • oeufs de la « ferme du Pontot » en meurette, pochés et servis dans une sauce au vin rouge, champignons de Paris, oignons, lard fumés du Haut Doubs et croûton ailé (7€). En entrée, il y a 2 oeufs mais on peut les demander en formats « plat » aussi. Ex-cel-lents, parfaitement cuits et avec une sauce très gourmande. On a aussi saucé l’assiette jusqu’à ce qu’elle redevienne blanche.

 

  • un O’Bœuf bourguignon: un jumeau mijoté pendant plusieurs heures dans une sauce au vin rouge, carottes, champignons de Paris et oignons grelots, avec des dés de courgettes et des patates au four sur le côté (17€). Bon et avec une jolie présentation et une bonne dose de sauce. A la réflexion, on aurait peut-être aimé un poil plus de carottes et d’oignons grelots car ils étaient très bons, parfaitement confits.
  • grande salade de la « Chèvrerie d’Ahly », avec 2 tartines de bon pain aux noix et des tranches de filet mignon de porc fumé et séché du Haut-Doubs (16€), pas mal

 

  • un très bon café gourmand (7.5€) avec une boule de sorbet abricot du glacier dijonnais Simone et Maurice, une soupe de fraises et un ex-cel-lent morceau de Tartelette de choc’ qu’on avait hésité à prendre en dessert: bownie aux noix de pécan avec une ganache au chocolat blanc, sublime et très équilibrée, sucrée juste ce qu’il faut et avec un joli contraste entre le brownie moelleux-croustillant sur les bords et la ganache aérienne.
  • une très bonne boule de sorbet au pain d’épices de Mulot et Petitjean, une institution locale de 1796 (2€ la boule),

 

La carte veille à indiquer par de petits astérisques les plats qui ne sont pas faits maison mais proviennent de producteurs locaux. On a bien aimé cette transparence et l’envie de bien faire ressentie pendant tout le repas. Un endroit certes sans terrasse en été (mais avec de la clim’, comme le précise bien leur site Internet) où on se sent vraiment bien.

Est-ce qu’on y retournerait? Volontiers!

Note subjective: 18/20


O’Bannelier
24, rue Bannelier
21000 Dijon
France
+33 3 80 30 86 91
https://obannelier.wordpress.com

Visite: dimanche 15 juillet 2018 – 13h30 – env. 23 € / 28 CHF par personne

Post Précédent Post Suivant

Vous aimerez aussi

Pas de commentaires

Répondre

*