Billets culinaires

L’Aparté (Genève, 1*)

Au rez de l’Hôtel Royal, ce discret restaurant doté d’une étoile Michelin et de 17 points au GaultMillau propose une élégante cuisine d’inspiration française, aux compositions (très) précises. Particularité aussi rare qu’agréable? La présentation minutieuse de chaque plat est assurée par le chef lui-même, Armel Bedouet.

A deux pas de la gare, le cadre est sans chichis: on y vient pour les assiettes, pas pour la déco. Cela est compensé par l’excellent service tout au long du repas et l’attention particulière du sommelier Geoffrey, à la bonne humeur communicative. 

On rentre par la porte du Bistro – la brasserie de l’hôtel également chapeautée par le chef – avant de prendre à droite. La petite salle de l’Aparté peut accueillir une quinzaine de clients seulement: réservation en avance hautement conseillée donc, surtout le soir…

Le midi, un menu éphémère 3 plats est proposé à 59 CHF, mais pour ceux qui ont du temps la tentation de choisir le menu Carte Blanche de 5 plats (106 CHF) sera fort grande. Ce menu-là est également disponible le soir et doit de tête offrir l’un des meilleurs rapport « qualité-prix » parmi les étoilés genevois.

Sinon à la carte, on y trouve des entrées (44-62 CHF), des plats de poisson/viande/végétariens (58-65 CHF) et des desserts (19 CHF).

Après avoir réussi à réserver une table début décembre 2022, on y a pris le menu 5 plats:

  • En amuse-bouches, dôme betterave, coussinet charbon végétal avec crémeux de potimarron, délicate tartelette aux chanterelles légères
  • pas vraiment un plat mais un élément fort sympathique du repas, l’excellent pain maison, crousti-moelleux à souhait, accompagné de beurre (durée de vie de ce dernier: pas très longue)
  • en première entrée, un oeuf en trompe-l’oeil partiel (dont on a malheureusement oublié les ingrédients)
  • Noix de Saint-Jacques de la baie de la Saint-Brieuc, chou-fleur blanc en carpaccio, mousseline de brocolis, agrumes japonais. Elégamment présenté en 2 parties, ce plat comprenait notamment un tartare à l’assaisonnement acidulé charmant (petits points jaunes).
  • le coup de coeur absolu du repas, à l’unanimité: Echalion, couteaux en poulette de coquillages, pickles de courge, butternut, main de Bouddha. L’écume sous ce cousin de l’echalote était dingue, et les différents éléments d’une finesse rare.
  • Saint-Pierre des Côtes Bretonnes, pommes de Genève, céleri ultra-fondant (que même les non-fans de cette plante devraient aimer), yuzu. Plus classique.
  • Poitrine de canard colvert de chasse française parfaitement tendre, cuisse confite en pannequets de chou vert au poivre de cassis
  • en pré-dessert, la sucette chocolat, assez simple, accompagnée d’un bon sorbet poire Williamine
  • en dessert, un bel anneau graphique autour de la pomme alternant sablé, éléments vanillés, pommes Gala de Genève et sorbet pomme Granny-Smith. Avec en bonus un verre de vendanges tardives (ou étaient-ce un vieilles vignes?) gracieusement offert pour cette fin de repas, jolie attention.
  • et pour finir, de jolies mignardises pistache, chocolat et fruit

Est-ce qu’on y retournera? Volontiers vu que le menu change tout le temps.

Appréciation subjective: 16/20

2022/2023: 1 étoile Michelin & 17 points (4 toques) au GaultMillau


L’Aparté (Hôtel Royal)
43, rue de Lausanne
1201 Genève
Suisse
+41 22 906 14 60
www.hotelroyalgeneva.com/fr/l-aparte.html
Instagram: @restaurant_aparte_geneve
Facebook: @lapartegeneve

Miam: mardi 6 décembre 2022 – 12h30 – env. 150 CHF par personne

Post Précédent Post Suivant

Vous aimerez aussi

Pas de commentaires

Répondre