Billets culinaires

El Toldet (Santa Pola)

Cette boulangerie est une véritable institution pour ses ex-cel-lents rollos de vino (qu’on pourrait traduire très maladroitement par « biscuits délicatement sablés en forme d’anneaux, parfumés au vin ») et ses cordiales (rochers moelleux amandes-cheveux d’ange). On est ultra-fan!

Il y a longtemps, les rollos étaient vendus dans de simples sachets en plastiques: vu leur fragilité, le temps qu’ils arrivent à la maison, un bon tiers se cassait en deux et choper un rollo intact avant ses cousines relevait parfois presque du miracle. Entendons-nous bien: ce n’était pas grave en soi, car le goût et le sablage restaient incroyables en version intacte ou cassée, mais il fallait terminer le sachet armé d’une cuillère pour ramasser les miettes. Car on ne gaspille AUCUNE miette vu comme c’est bon, évidemment.

Depuis, les rollos sont vendus dans des barquettes qui préservent mieux leur forme. La légende urbaine veut que ce changement de packaging ait été l’occasion d’augmenter les prix: à prix égal, la barquette (autour de 3€ de tête) contiendrait moins de rollos que le sachet…

En même temps, le Toldet est tellement connu pour ses rollos de vino qu’ils peuvent se le permettre: on a beau savoir qu’ils ne les font plus à la main (mais à la machine) et qu’ils sont plus chers que dans les autres boulangeries de la ville, rien à faire: ce sont les meilleurs. On continuera de les acheter ici tant que la recette de change pas. 

Mentionnons quand même que ceux – faits à la main – du Forn Santi sont honorables et auraient conquis certains clients du Toldet.

Lors de notre dernier passage durant l’été 2019, on a découvert que la gamme des rollos s’est étendue: au citron, à l’orange, baignés dans du chocolat noir ou blanc…

Curieux, on a essayé ceux à l’orange et…rien à faire, cela ne vaut pas les classiques. La version au chocolat nous a paru superflue vu que le rollo se suffit à lui-même: il comporte déjà une fine couche de sucre sur le dessus et a un petit goût sublime et addictif qui serait – à notre avis – un peu étouffé par le fort goût du chocolat.

Concernant les cordiales, ce sont en quelque sorte une version « plus moelleuse » des almendrados, les rochers aux amandes classiques avec lesquels on pourrait les confondre au premier coup d’oeil. Posés sur un papier d’hostie, les cordiales sont très tendres à coeur grâce aux cheveux d’ange qui sont mélangés à la poudre d’amande. 

Comme dirait l’autre: c’est « un bocao de rey » (une bouchée de roi) et l’on raconte que certains se descendraient la barquette devant la télé comme s’ils mangeaient des chips…

Pour le reste, on n’a jamais vraiment goûté le reste de l’assortiment mais cela a l’air tout à fait bon et bien fait: pains rebondis, biscuits divers (y compris sans sucre!), viennoiseries, cocas, etc.

En arrivant tôt, on peut zieuter le grand laboratoire en activité derrière le comptoir, avec ses fournées à n’en plus finir et ses odeurs de pains et biscuits tout juste sortis du four.

Le bonheur, vraiment.

Est-ce qu’on y retournera? Obligatoirement. Qui a idée de passer à Santa Pola sans aller au Toldet?

Note (très) subjective: 20/20

PS: notre boîte de cordiales ayant été vidée plus vite que prévu (=avant d’avoir eu le temps de leur tirer le portrait), on remercie notre Comparse-Petite-Cousine pour ses photos 😉


Horno El Toldet
11, calle Santa Isabel
03130 Santa Pola (Alicante)
España 
Instagram: @toldetmarianopastor
Facebook: @Horno-El-Toldet

Dernière visite: jeudi 22 août 2019 – 13h

Post Précédent Post Suivant

Vous aimerez aussi

Pas de commentaires

Répondre

*