Recettes

Spécial « Reste chez toi »: les ramequins au fromage

Réconfortants quand il fait froid et bien crousti-fondants: les ramequins sont toujours une bonne idée. En plus, c’est un plat hautement facile à faire si l’on a une bonne râpe à fromage de type MOULI-GRATER, comme nous le verrons plus loin.

Histoire de nous cultiver vite fait, citons Wiki qui nous rappelle que le terme ramequin indique tant la tartelette au fromage que le plat dans lequel on la cuit:

Le ramequin tire son nom du mot néerlandais rammeken (diminutif de « ram », cf. l’allemand Rahm « crème »), qui désignait une petite pâtisserie chaude à base de fromage toujours populaire en Suisse sous le nom de « ramequin au fromage ». Par métonymie, le mot en est venu à désigner le récipient où l’on cuit de la crème fromagée, puis par extension, un plat que l’on utilise pour cuire, au four ou au bain-marie, des œufs et toutes préparations, crèmes ou entremets.

Pour ceux qui trouvent ce mets trop lourd/gras (même si comme on le sait, le motto de ce blog est « le gras, c’est la vie »), ils peuvent se donner bonne conscience en remplaçant un peu de crème de fromage par des épinards en branche.

Enfants, notre Maman Comparse avait l’art de toujours nous en refourguer en invoquant le fameux « c’est important de manger des légumes » alors que clairement on préférait la version 100% fromagère…No comment.

Autre découverte qui nous a mis en joie durant l’écriture de cette recette: l’histoire du MOULI-GRATER. On avait jamais vraiment pris le temps d’observer notre chère râpe à fromage.

Et cette fois, peut-être parce que le confinement nous force à nous recentrer sur l’essentiel, on l’a regardée droit dans les yeux.

Et là: révélation.

MOULI-GRATER MADE IN FRANCE de face, USA PATENTS 2271175 2502867 d’un côté, 2604916 2587186 OTHER PAT.PEND. de l’autre.

Le Journal de Saône-et-Loire a consacré un article à l’ustensile en 2012 et nous a appris que « Le  » Mouli-Grater » a été commercialisé par Moulin-Légumes, société créée en 1937 qui deviendra en 1957 Moulinex® (diminutif de Moulin Express). ». 

Bref, revenons à nos moutons.

Avant de passer à la recette, mentionnons que le meilleur ramequin du monde qu’on ait mangé à ce jour est celui de Berger & De Faletans à Genève, qu’on se réjouit de retrouver dès la fin du confinement. Pâte sublime, garniture hypra fondante: il est juste canonissime (et probablement fortement calorique, mais c’est un micro-détail)

En attendant, voici notre recette moins canon mais très bonne et fondante quand même.

Ingrédients pour 12 ramequins:

  • 500g de pâte feuilletée en bloc à abaisser soi-même ou déjà abaissée
  • 250g de fromage râpé (gruyère AOP suisse par exemple) dans un grand bol
  • 2 oeufs battus
  • une cuillère à café de farine
  • 250ml de lait
  • un peu de farine pour les moules
  • selon les envies, on peut rajouter des épinards en branches dans certains ramequins

Marche à suivre:

  • préchauffer le four à 220°C
  • découper des cercles dans la pâte feuilletée, les déposer dans les moules préalablement farinés et les piquer à la fourchette
  • dans un bol, délayer la farine dans le lait, puis rajouter les œufs préalablement battus
  • verser ce mélange sur le fromage râpé, puis dans les ramequins à 2/3 de hauteur
  • cuire pendant 12 minutes environ, puis démouler délicatement

Avec les restes de pâtes, on conseille de les recycler en feuilletés saupoudrés de sésame, pavot ou fromage râpé tant qu’à faire. Car ça se mange sans faim.

Est-ce qu’on en refera? Très volontiers en cas d’humeur cheesy.

Note (très très) subjective: 20/20*

PS: la recette de swissmilk.ch est très bonne aussi si jamais.


Dégustation: samedi 28 mars 2020 – 20h

*en période de confinement, il se peut que la subjectivité soit encore plus subjective que d’habitude.

Post Précédent Post Suivant

Vous aimerez aussi

Pas de commentaires

Répondre

*