Billets culinaires

Saigon 686 (Lausanne)

Nouveau: ouvert le 18 août 2022, ce petit local propose des plats viêts sur place et à l’emporter à deux pas de l’arrêt Georgette, entre le Lyrique et le bien-aimé Chat Noir, midi et soir. Le fils de la cheffe du restaurant Dalat est aux commandes avec une équipe en cuisine, et l’accueil est très sympa.

L’adresse a remplacé l’ex-traiteur thaï Songphinong: après plusieurs mois de travaux, la déco a pris un coup de frais, et l’on peut présent zieuter de typiques chapeaux coniques et des photos vintage de Saigon aux murs. Le pimpant logo reprend les codes du vélo-stand-de-nourriture (xe đẩy) que l’on trouve dans les ruelles de la ville. Au Vietnam, elles sont souvent nommées avec un numéro, d’où le « 686 » accolé au nom de l’endroit, choisi car il sonnait bien.

Au menu le midi? 4 plats du jour servis avec du riz parfumé à prix doux (14-15 CHF), de type boeuf basilic, poulet saté, crevettes sauce piquante et tofu curry vert par exemple.

Ensuite, à la carte: des entrées à la vapeur ou frites (10-12 CHF), des soupes (20 CHF), des nouilles de blé ou vermicelles de riz sautées (16-18 CHF), des plats en sauce (17-21 CHF, avec du choix pour la « base » et la sauce: tofu, poulet, porc, boeuf, calamar, crevettes, canard / sauces aigre-doux, aux légumes, basilic, citronnelle, curry, piquant, satay), ainsi que des spécialités de type bò bún, brochettes de boeuf à la citronnelle, brochettes de crevettes grillées, canard laqué ou demi-poulet (18-30 CHF).

Si on a bien suivi, des bánh mì seraient prévus prochainement, après la période de rodage.

Le midi du jour d’ouverture, on y a partagé:

  • un généreux phở bò (20 CHF), richement garni en viande et servi « comme au Sud » avec des pousses de mungo, des herbes et du piment (le phở bò de Hanoi est un peu différent, plus droit au but). Le bouillon était un peu trop gras et coloré à notre goût (dans nos souvenirs, on garde une préférence pour celui des Rues de Saigon), mais cela pouvait être dû à cette journée d’ouverture qui n’avais pas forcément laissé le temps au bouillon de reposer depuis la veille (souvent, pour obtenir un bouillon clair, on le prépare le jour d’avant.
  • un bò bún impérial (avec des rouleaux de printemps, 26 CHF), à nouveau vraiment généreux et accompagné de sauce nước mắm à verser soi-même selon ses goûts (bon signe, car parfois quand la sauce est déjà dedans, les vermicelles baignent dans le liquide). L’assaisonnement à base de fine julienne de carottes au vinaigre, cacahuètes pilés, herbes et oignons frits était bien plaisant. On garde une préférence pour les rouleaux de printemps avec de la pâte de riz et du boeuf plus grassouille/juteux, mais la portion était pas mal du tout. 

A noter une idée originale au niveau de la déco: des petits tableaux où les clients sont invités à écrire avec de gros stylos colorés.

Est-ce qu’on y retournera? Très volontiers pour goûter les bánh mì quand ils seront au menu ou d’autres plats.

Appréciation subjective: 12/20

PS: en attendant qu’ils arrive sur leurs réseaux, voici le menu pour ceux qui souhaiteraient leur commander des plats en avance et venir les chercher avec une attente moindre.


Saigon 686
27, rue Beau-Séjour
1003 Lausanne
Suisse
Instagram: @saigon686_lausanne
Facebook: @saigon686lausanne

Miam: jeudi 18 août 2022 – 12h – env. CHF / € par personne

Post Précédent Post Suivant

Vous aimerez aussi

Pas de commentaires

Répondre