Billets culinaires

GrandCoeur (Paris, 4e)

Au coeur du Marais, cette pimpante brasserie sous la houlette du chef 3* Mauro Colagreco propose une très belle cuisine du marché pleine de goûts et couleurs, à des prix très corrects compte tenu du niveau des assiettes. Cerises sur le gâteau: c’est ouvert 7/7, midi et soir, et la terrasse occupe une jolie cour intérieure arborée.

La carte n’est pas longue et efficace, avec quelques options végétariennes: 5 entrées (14-23€), 5 plats (25-39€) et 3 desserts (13-16€; 17€ l’assiette de fromages). On a globalement été plus marqué par la créativité des entrées que des plats, et pour les desserts, il nous faudra y retourner pour nous faire un avis car on n’a pas eu le temps d’en prendre.

L’intérieur est un doux mélange de parquet et de poutres apparentes, chaises en osier, banquettes bleu et tables marbrées; la terrasse ombragée se trouve quant à elle dans une cour intérieure agrémentée de pavés typiquement parisiens.

Pour un déjeuner avant d’aller zieuter l’expo « Retrouver Paris » au musée Carnavalet (hautement recommandée), on y a goûté:

  • le coup de coeur du repas: les pêches (remplacées sauf erreur depuis par des fraises mara et groseilles), tomates de plein champ, huile infusée à la vanille de Madagascar, basilic, crème de burrata (17€). D’apparence fraiche et « simple » (on voit si souvent de la burrata partout ces temps…), cette entrée enchantait par la justesse de son assaisonnement légèrement vanillée à la fois doux, original et plein de peps. L’assiette est repartie totalement saucée…
  • l’ex-cel-lente cecina de bœuf wagyu accompagnée de pan con tomate (18€). Fondante à souhait sur le langue, délicate et puissante à la fois, elle se mange sans faim. Coup de coeur.
  • le beau maquereau de ligne mariné au ponzu, cuit à la flamme, tomates Green Zebra, fenouil en carpaccio, sirop de coriandre, yaourt, sésame noir (19€), à nouveau parfaitement équilibré
  • le poisson du jour (33€), du thon mi-cuit agrémenté de ratatouille, coloré, assez classique
  • à partager à 2 (39€/personne, environ 700g de viande): le faux-filet de bœuf, race Montbéliarde maturé 30 jours, grenailles de Noirmoutier, fleurettes de brocolis rôties et tomates confites. Un peu moins tendre qu’espéré, mais pas mal.
  • et la sublime petite madeleine qui accompagnait le café, moelleuse à souhait

A noter qu’on a vraiment dû lutter pour ne pas craquer pour des desserts, car le tea-time de Cédric Grolet nous attendait quelques heures plus tard au Meurice (trop dure la vie;-)).

Est-ce qu’on y retournera? Très clairement, pour tester d’autres plats et les desserts cette fois!

Appréciation subjective: 16/20

2021: 12/20 au GaultMillau (1 toque)


GrandCoeur
41, rue du Temple
75004 Paris
France
+33 1 58 28 18 90
www.grandcoeur.paris
Instagram: @grandcoeur.paris
Facebook: @grandcoeurparis

Miam: samedi 14 août 2021 – 12h30 – env. 60€ / 65 CHF par personne

Post Précédent Post Suivant

Vous aimerez aussi

Pas de commentaires

Répondre

*