Billets culinaires

Buvette de l’Alpage d’Emaney (Salvan/Les Marécottes)

Dans la région des lacs de Salanfe et d’Emosson, ce sympathique alpage à 2h30 de marche des Marécottes propose des planchettes et des meringues à la crème (pas de plats cuisinés) dans un esprit à la bonne franquette, avec une vue hautement belle entre pâturages et montagnes valaisannes (les Pointes d’Aboillon veillent en arrière-plan).

Le descriptif du « Chemin d’Emaney » est disponible sur le site des Marécottes (10.3 km pour la boucle, avec 960 m de dénivelé). Il mentionne « accessible à toute la famille », ce qui nous a paru moyennement approprié dans le cas de la redescente par le sentier via La Crette: peu après avoir traversé le Triège (le cours d’eau du coin), il y a quelques zones de pierriers pas hyper agréables. Vraiment.

C’est une belle option de randonnée depuis l’Hôtel Balance (100% végétarien et bio) aux Granges/Salvan, avec la possibilité via la charcut’ de faire une petite entorse au régime sans viande en vigueur.

L’alpage se trouve dans un coin reculé entouré de montagnes, avec un petit air de hameau du bout du Valais. Pas de réservation possible, mais il semble qu’on y trouve toujours de la place en terrasse. L’accueil est super bonnard: c’est un endroit où l’on se sent bien. Et pour les plus motivés, on a eu l’impression que certains mayens étaient loués par des touristes.

Après une séance de grimpette, on y a donc partagé:

  • une planchette de fromages et charcuteries (15 CHF), garnie de sérac, fromage de chèvre et de vache, saucisson et viande séchée bien séchée. On était très loin de la viande séchée industrielle et de ses tranches rectangulaires: on en a demandé direct un supplément car elle passait particulièrement bien…
  • des meringues à la crème fouettée de l’alpage (donc en mode chantilly et pas double crème, 6 CHF). Simple et tellement efficace qu’on a demandé – à nouveau – direct un supplément de crème. Et on a reçu carrément le bol, avec un « Vous me dites stop, OK? » enjoué. Tellement sympa! Elle était légère, hautement bonne. Merci les vaches 😉

A noter que les amis des animaux seront ravis car en plus des vaches, on peut y voir des cochons qui roupillent pépères dans leur enclos, un chien en pleine forme, des poules qui se baladent entre les tables à la recherche de miettes et même un lapin sautillant dans le hameau.

Est-ce qu’on y retournera? Volontiers si on repasse dans le coin.

Appréciation subjective: 15/20


Buvette de l’Alpage d’Emaney
1923 Salvan
Suisse
www.alpage-emaney.ch

Visite: dimanche 26 juillet 2020 – 14h

Post Précédent Post Suivant

Vous aimerez aussi

Pas de commentaires

Répondre

*