Billets culinaires

Tibits (Lausanne)

Dernier né de la fameuse chaîne de restaurants végétariens suisse-alémanique, ce Tibits (de tid bits, « petite gourmandise » en anglais) a pris la place du Buffet de la Gare. Et vue la qualité de l’assaisonnement des plats et de son service, même les « non-végétariens » devraient s’y sentir bien: on a pas mal aimé.

Tout d’abord, la rénovation a redonné de belles couleurs à l’ancien buffet: les fresques respirent enfin aux murs, les portraits des personnalités lausannoises dispatchées au-dessus de certaines tables aussi. Des petits écriteaux explicatifs seraient juste bienvenus pour la clients/voyageurs non-experts en personnalités politiques vaudoises. Le mobilier contemporain est beau et l’aménagement des différents espaces réussi, avec un grand bar lumineux et le buffet salé oval qui trône au milieu de la salle.

Pour un dîner rapide le samedi de son ouverture, on y a testé un joli éventail de plats, en commençant évidemment par les 2 « spécialités locales ».

  • le papet vaudois végétarien, très réussi et bien goûtu pour de l’imitation de saucisse végétarienne. On l’a fait tester à une Vaudoise pure souche qui a cependant fait remarquer que le cumin aperçu dans la saucisse fait plus penser à une longeole genevoise qu’à une saucisse au chou vaudoise. Et qu’on sent peu le chou…
  • les « malakoffs ». S’agissant d’un de nos plats préférés, on a évidemment adoré l’idée de rendre hommage à la région en les mettant au menu. Ils pourraient cependant être améliorés pour acquérir un coeur coulant (malgré un bon goût fromage-vin blanc, l’intérieur est plutôt ferme). On espère que la recette sera retravaillée avec le temps, jusqu’à rivaliser avec les sublimes malakoffs d’Au Coeur de la Côte à Vinzel qui sait?

  • le « tartare » (un plat signature à ce que nous a dit une Comparse qui connaissait Tibits de Berne). A base d’okara (pulpe de soja), cornichons, carottes, panais et câpres, il est très bien assaisonné et d’un beau rouge. De loin, les myopes pourraient penser que c’est du vrai, carrément.

  • une rissole aux lentilles avec un chutney de kumquat, bien épicée et très bonne, avec une pâte à la fois moelleuse et croustillante
  • de la salade de salsifis aux kumquats, originale et fraiche, avec un beau goût sucré-salé

  • des spätzli, corrects
  • des lamelles d’aubergines épicées, excellentes et fondantes
  • un amaretto sans farine/gluten (2.9 CHF), joliment moelleux à coeur
  • un brownie (4.2 CHF), bien réconfortant et chocolaté comme on aime

Le buffet de desserts (cheesecake, salade de fruits, müesli, marrons glacés, etc.) pourrait avoir un côté plus « pâtissier » et gourmand. Heureusement, les amaretti et les brownies au bar sont de très bonnes options.

Au niveau du service, il est au top: on sent que c’est super organisé, souriant et dynamique. Toute l’équipe a à coeur de bien faire et d’expliquer le concept aux nouveaux clients peu familier avec l’esprit Tibits: chacun se sert au buffet puis passe en caisse pour les éventuelles boissons et paie au poids. Le débarassage des plateaux est effectué par des serveurs, ce qui donne un côté plus élégant qu’un self-service  ou fast-food traditionnel. En considérant que nombre d’ingrédients sont bios et que les légumes constitue une grande partie des plats, le coût de 4.3 CHF/100 g sur place nous a semblé correct.

Tous les plats sont également disponibles à l’emporter,  avec un prix légèrement inférieur (0.5 CHF de moins les 100g).

Les réservations pour moins de 6 personnes n’étant pas possibles, on a fait la queue en attendant de se faire placer par les serveurs qui arpentent les salles en communiquant via leurs oreillettes: même quand c’est plein, vu le débit rapide, le temps d’attente reste très raisonnable (on a pour notre part attendu 10 minutes seulement).

PS: de retour chez Tibits pour un sandwich à l’emporter 48h plus tard, on s’est fait renseigner par hasard par l’un des 3 frères Frei (les fondateurs) qui était par là, hypra serviable et à l’écoute. On en a profité pour partager notre analyse constructive du malakoff. Chapeau, car on sent que ce projet n’est pas « juste » un restaurant de plus mais un véritable bébé. Bravo!

Est-ce qu’on y retournera? Très volontiers pour des envies de « sain », de végétarien et de brownie.

Note subjective: 15/20


Tibits
Gare de Lausanne
11, place de la Gare
1003 Lausanne
Suisse
+41 32 531 38 88
www.tibits.ch

Visite: samedi 8 décembre 2018 – 19h15 – env. 35 CHF / 30 € par personne

Post Précédent Post Suivant

Vous aimerez aussi

1 Commentaire

  • Reply Jérémie 17 décembre 2018 at 16 h 31 min

    On valide aussi les plats décrits ci-dessus. Seul regret : une fois qu’on a fini de les goûter, on aimerait en manger encore plus, mais l’estomac est déjà plein 😉

  • Répondre

    *