Critiques

Salsamenteria di Parma (Cannes)

Ce restaurant-épicerie à l’ambiance chaleureuse et authentique propose une jolie carte italienne dans un cadre détendu. Les portions pourraient juste être un poil plus généreuses.

La réservation est hautement conseillée en période de salon ou festival, à moins de tenter sa chance pour le 2e service: la situation est en effet très centrale, proche du Suquet et à quelques minutes à pied du Palais des Festivals. Le cadre combine agréablement bois clair, étagères de meules de parmesan et de bouteilles de vin, pour un rendu bien accueillant. 

N’ayant pas (encore) visité Parme, on a été surpris de découvrir des bols de porcelaine blanche en guise de verres à vin: ils sont typiques de la ville, nous a expliqué notre serveur avec son doux accent chantant. Ce restaurant fait partie d’une petite chaîne, avec deux établissements à Milan et un à Paris. 

On y a goûté:

  • les salsine parmigiane, soit des petites sauces salées à tartiner sur le pain (parmesan, artichaut, poivron/légumes, persil/anchois, échalotes, jardinière de légumes marinés). Un petit bol est servi d’office par personne, le suivant est à 1.5€.

  • un beau et grand plateau de 9 charcuteries (32€), comprenant  notamment du jambon de Parme affiné 24 mois, salami, coppa, pancetta et mortadella, finement coupés, excellent

  • un trio de pâtes fraîches, la tripletta parmigiana (17€), comprenant de très bonnes ravioles rectangulaires ricotta/blettes et potiron/amaretti, ainsi que de petites ravioles rondes à la viande/sauce au ragù. Malheureusement un peu cher vu les quantités.

  • le tiramisù maison (6.5€), correct mais à la masse de mascarpone un peu trop compacte.

  • la doppietta del goloso (6.5€), soit un duo de salame au chocolat et un morceau de torta sbrisolona (« tarte émiettée »), ressemblant à un biscuit épais aux amandes, savoureux. Le tout était joliment servi avec une verrine de sabayon et une rosace de crème fouettée (qui était industrielle sauf erreur, malheureusement).

Le service ce soir-là était très sympathique et enjoué mais un peu distrait car visiblement fatigué (2 desserts oubliés, mais vite apportés avec le sourire suite à notre rappel).

Est-ce qu’on y retournera? Peut-être, même si on testerait avant plutôt d’autres italiens comme le Da Laura qui semblait bien intéressant.

Note subjective: 13/20


Salsamenteria di Parma
86, rue Meynadier
06400 Cannes
France
+33 4 93 99 66 67
www.salsamenteriadiparma.com/

Visite: jeudi 20 février 2019 – 20h – env. 30 € / 48 CHF par personne

Post Précédent Post Suivant

Vous aimerez aussi

Pas de commentaires

Répondre

*