Billets culinaires

Peskesi (Héraklion-Crète)

Une des meilleures adresses d’Héraklion selon beaucoup, avec son doux mélange de stylitude et d’ingrédients crétois locaux. Réservation obligatoire sous peine de poireauter à l’entrée, même si l’attente est apparemment rarement longue. 

L’endroit est composé de deux terrasses à l’avant et à l’arrière de la maison, et d’un petit labyrinte de salles toutes très joliment décorées: murs de pierre, haut plafond vitré et verduré, bar à herbes à l’entrée. La clientèle est variée (locaux et touristes de tous âges, avec une moyenne jeune) et l’ambiance est détendue, en mode « the place to be ».

On a cependant dû mal tomber car ce soir-là (un samedi soir d’août) pas mal de plats étaient indisponibles: c’est signe de fraicheur certes (on valide complètement), mais quand plusieurs plats « signature » (dont l’agneau et le boeuf) manquent, on ne peut pas s’empêcher de se demander si la gestion du stock est optimale. Le pire? Quand le serveur vous dit « il faudra revenir car c’est vraiment bon »…

On y a partagé:

  • un ex-cel-lent rafraichissement maison naturel aux herbes crétoises « sarantavotano, for stimulating your immune system » (4€), une sorte de cocktail sans alcool très parfumé
  • manarolia (6.9€), « forgotten Cretan legume which has been « revived » by Peskesi, rich in protein and very rare in its cultivation nowadays », soit une poêlée pas mauvaise de pois en sauce, mais pas hyper transportante
  • foukaki (8.3€), « a medieval Cretan recipe with sauteed pork in lemon juice and red wine, on handmade pie ». Soyons honnêtes, le « pie » nous avait attiré et on a été assez déçus par la poêlée de lamelles de porc avec une mince galette plate coupée en 4 qui est arrivée. La sauce était bonne mais la viande un peu sèche. On aurait apprécié que le serveur nous fasse remarquer que prendre cela en entrée à partager était un mauvais plan vu la bidoche (du porc à nouveau) qu’on avait commandé en plat droit derrière. Trop de viande tue la viande.
  • par élimination vu qu’il n’y avait plus d’agneau et de boeuf, et qu’on n’était pas d’humeur à manger de la volaille: « syglino (10.5€), pork chops smoked in front of you with thyme & sauge ». Arrive une structure verticale emballé dans du papier retenant la fumée. Une fois retiré à table, c’est joli pour la photo des 2 piques suspendues au-dessus d’herbes fumantes, mais somme toute peu intéressant et basique même si la viande était tendre. On reste dubitatif sur l’efficience de l’enfummage vu le peu de temps qu’est resté le papier.
  • un joli dessert offert, de tête une crème au fromage blanc recouverte d’une excellente pâte d’amandes

 

Est-ce qu’on y retournerait? Peut-être, à l’heure où mangent les poules pour augmenter nos chances niveau disponibilité des plats.

Note subjective: 13/20


Peskesi
6-8, Kapetan Haralampi
71202 Héraklion – Crète
Grèce
+30 281 028 8887
https://peskesicrete.gr/en/

Visite: samedi 4 août 2018 – 22h – env. 20 € / 24 CHF par personne

Post Précédent Post Suivant

Vous aimerez aussi

Pas de commentaires

Répondre

*