Billets culinaires

Restaurant Ried – Hotel Nest- und Bietschhorn (Ried)

Coup de coeur haut-valaisan! Fondé en 1868, cet hôtel abrite un restaurant au charme relativement simple mais aux assiettes d’un haut niveau, très raffinées. On y a notamment mangé de sublimes entrées et la meilleure crème brûlée de notre vie à ce jour, c’est dire…

Durant le carnaval du Lötschental, connu notamment pour les Tschäggättä, ces affreux personnages portant des masques de bois sculptés et des peaux de bêtes odorantes, on a fait une balade un peu au hasard à Ried après avoir lu que le GaultMillau avait décerné une note non-négligeable de 15/20 à cette adresse. Et oui, certaines balades sont influencées par un point de chute culinaire, clairement.

Un midi, après donc une chouette balade dans le bourg de Blatten (à 15min à pied en s’enfonçant dans la vallée. Possibilité pour les flemmards d’en retourner en bus postal, car l’arrêt de Ried est pile sous l’hôtel), on y a goûté:

  • en excellent amuse-bouche: un mini flan de ricotta, tranchette de magret de canard fumé, touche de moutarde aux épices et sorbet au concombre. On sent dès le début une vraie maitrise des sorbets/glaces, qu’on retrouvera durant le repas, ainsi que des cuissons et assaisonnements créatifs.
  • une tranche de sublime terrine de chevreuil, agrémentée d’une sorte de tartare de cornichons et d’un sorbet au coing sauf erreur (18 CHF). Excellente, très parfumée, « tip toooop » comme dirait l’autre.
  • la tartelette valaisanne choléra, fourrée aux poireaux, pommes de terre, poire, pomme & fromage du Valais, accompagnée de beurre aux épices et d’une salade fraiche (20 CHF). LA découverte du repas: juste excellente, délicate et gourmande à la fois, avec un très beau dôme de pâte feuilletée sublime.
  • le pot-au-feu à la truffe noire (36 CHF), à base de boeuf du voisin (littéralement: leur fournisseur est le paysan d’à côté, et on peut voir ses bêtes en contrebas de la route en arrivant depuis Wiler), pommes de terre violette et légumes de saison, pas mal, raffiné
  • En suggestion du moment: le gigot Nüssli du Haut-valais bio, polenta crémeuse, sauce au poivre de Sichuan et légumes d’hiver (41 CHF). Très belle viande bien tendre, plat bien réalisé mais un peu classique peut-être.
  • l’agneau bio valaisan cuit à basse température (36 CHF), pas mal, classique, moins marquant que le gigot.
  • la crème brûlée aux pommes confites, glace au pain d’épices, tuile au miel du Lötschental (13 CHF). Attention: on a eu une révélation. Il s’agit tout bonnement de la MEILLEURE CRÈME BRÛLÉE QU’ON AIT MANGÉE DE NOTRE VIE. Au fin fond du Valais. L’idée d’y mettre des pommes fondantes: topissime. La fine croûte caramélisée à la surface suivant les vagues formées par les morceaux de fruits: canonissimes. La petite quenelles de glace au pain d’épices: totalement maitrisée. Du très grand dessert!
  • une réinterprétation du Mont-Blanc tout en textures et délicatesse (14 CHF): crème de marrons pas trop sucrée (on sent que ce n’est pas de la Clément Faugier – qu’on adore aussi entendons-nous bien), légères gouttes de meringue, glace à la double crème, crème aigre, bâtonnets de pomme Granny Smith, petits morceaux de biscuits croustillants mais fondants. Dessert aussi beau que bon, frais et gourmand à la fois. On a beaucoup aimé!

A noter que tout le long du repas, le service s’est montré adorable, avec un effort pour nous traduire certains mots en français (notre maitrise du suisse-allemand était très limitée). Une très belle adresse, une magnifique découverte.

Est-ce qu’on y retournera? Très volontiers quand on retournera dans le coin, pourquoi pas en été!

Appréciation subjective: 16/20 (19/20 pour les entrées et les desserts)

2020: 15/20 (3 toques) au GaultMillau


Restaurant Ried (Hotel Nest- und Bietschhorn)
24, Ried
3919 Blatten (Lötschental, Haut-Valais)
Suisse
+41 27 939 11 06
www.nest-bietschhorn.ch
Instagram: @nest_bietschhorn
Facebook: @Genusshotel-Nest-und-Bietschhorn-260356347499880/

Visite: dimanche 23 février 2020 – 13h env. 80 CHF / 70 € par personne

Post Précédent Post Suivant

Vous aimerez aussi

Pas de commentaires

Répondre

*