Billets culinaires

Meraki (Lausanne)

Ouvert en janvier 2020, ce sympathique bar surplombant la place de la Riponne propose une carte mi-grecque /mi-tigelle (de délicieux petits pains ronds et crousti-moelleux garnis de diverses réjouissances, originaires de la région de Modène). Au rez: le bar et la majorité des tables, et sur la mezzanine, une zone avec jeux de société.

Ouvert fin 2019/début 2020, le lieu était en travaux depuis un certain moment. Il semble faire le plein à présent, même en début de semaine. La déco claire, épurée mais chaleureuse est très sympa, et le service souriant et rapide. Ambiance détendue et vivante, avec un certain niveau sonore quand tout le monde papote (ce serait un poil moins bruyant en bas). Lors des beaux jours, on jouera des coudes pour une table en terrasse, c’est certain!

Le menu comporte de tête un choix de 6 mezze, 5 tigelle salées et 2 sucrées (aussi appelées « crescentine modenese »). Un soir pour un grand apéro, on y a partagé à 2 (avec clairement les yeux plus gros que le ventre):

  • une grande assiette grecque de mezze (21 CHF), soit un joli et généreux panier avec un assortiment de 4 mezze, souvent incluant des dolma (feuilles de vignes farcies de riz) et de caviar d’aubergine. Pas de bol, ce soir-là il ne restait ni l’un ni l’autre. On a donc eu de très bonnes olives violettes, du tzatziki, du tarama et du houmous (bon, à tendance liquide si on compare à la majorité des houmous qu’on trouve dans les bars lausannois). Mention spéciale pour le pain pita légèrement toasté bien moelleux, juste ex-cel-lent. On nous aurait servi une bouteille d’huile d’olive et du sel, tout le pain y serait passé, assurément.
  • un duo de tigelle au jambon, tomme vaudoise, salade feuille de chêne, cornichons et moutarde (13 CHF). « Rien de plus simple mais rien de plus efficace non plus », résume le menu, et on est pas mal d’accord! Le pain est doux, crousti-moelleux, pour un résultat réconfortant et gourmand.
  • un duo de tigelle au pastrami (14 CHF), pickles d’oignons (plutôt des morceaux d’oignons rouges crus selon nos souvenirs), cheddar, salade pommée et mayonnaise au romarin, bien bon également.
  • une tigella sucrée (6 CHF), garnie de pâte à tartiner de noisettes et d’amandes « qui est à tomber par terre les jambes en l’air » selon l’intitulé. Joliment saupoudrée de fleurs séchées et de mini-cubes de fruits frais (il y a de l’idée), ce dessert était surmonté de crème chantilly industrielle (dommage…) et était pas mal mais un peu trop sucré. L’autre version sucrée comporte des pommes caramélisées, pour info.

Est-ce qu’on y retournera? Volontiers pour tester d’autres mets, comme les tigelle à la dinde (dinde, poivrons, rampon, romates San Marzano, ailoi maison).

Note subjective: 15/20


Meraki
10, place de la Riponne
1005 Lausanne
Suisse
+41 21 211 50 04
Instagram: @meraki.lausanne
Facebook: @meraki.lausanne

Visite: mardi 25 février 2020 – 20h – env. 30 CHF / 27 € par personne pour une grande faim

Post Précédent Post Suivant

Vous aimerez aussi

Pas de commentaires

Répondre

*