Billets culinaires

Le Quatrième Mur (Bordeaux)

C’était globalement bon mais on en attendait un peu plus de la brasserie de Philippe Etchebest. Pas de la cuisine étoilée, car ce n’est pas son positionnement, mais du très bon et du un peu plus original (peut-être à tort).

Le soir, le menu est à 50€ avec une entrée, un plat et un dessert parmi 3 choix à chaque fois. A midi, il est à 29€ pour entrée+plat ou plat+dessert, ou 34€ pour le tout (avec 2 choix à chaque étape).

Le menu change toutes les semaines et la carte des vins est présentée sur tablette Samsung, en contraste avec la déco très classique et en dorures de l’Opéra. La salle est belle et lumineuse, avec des sculptures d’animaux géants et peints à l’entrée, et elle s’ouvre sur une terrasse de côté (revers de la médaille selon la météo: le courant d’air, vu que la porte reste ouverte).

 

Après avoir fini les très bons pop-corns aromatisés posés sur les tables, on a pris:

  • En tapa à partager: le croque boudin-miel avec un peu de salade et oignon rouge; ex-cel-lent, très gourmand (7€)
  • Longe de thon marinée puis snackée, artichaut barigoule, jaune d’œuf confit au soja, crumble olive (qui aurait pu être un peu plus salé), segments d’agrumes, vinaigrette au jus de clémentine; sympa et frais
  • Fricassée de champignons en raviole (pâte au top), escalope de foie gras de canard poêlée, bouillon de champignons crémé; très bien réalisé et parfaitement assaisonné (mais très classique)
  • Dos de merlu et asperges blanches rôties, tuile de manioc soufflée (très bonne), condiment asperges vertes/noisettes, vinaigrette allégée banane/café; mon comparse a beaucoup aimé, les textures étaient particulièrement bien équilibrées
  • Tapilla de porc ibérique poêlée, chou-fleur rôti, compotée d’oignons au vinaigre de Xérès, jus de cochon gras, condiment pomme/radis et noix de Pécan; la viande était certes bonnes mais le tout n’avait rien de spécial, et un féculent n’aurait pas été de refus
  • Mousse fraise, dacquoise et coulis coco, tartare de gariguettes, opaline et éclats de coco fraîche avec des plaques de sucre rose; bon mais plus joli que surprenant
  • Bavaroise fève de Tonka, crémeux chocolat Caraïbe, biscuit amande, cacahuètes sablées et fines feuilles de chocolat; pas mal bon

 

Le service est sympa, jovial et parfaitement rodé: on commande tout en début de repas pour s’éviter les temps morts, parfait pour libérer si besoin sa table à temps pour le 2ème service (à 21h30 env.), sans stress.

PS: bien faire les réservations via le site Internet et non par email même si vous en avez reçu un du restaurant auparavant car apparemment, le système, c’est le système. Heureusement que le service n’est pas aussi rigide que les emails sans bonjour/au revoir ou salutations, qui donnent moyennement envie.

Est-ce qu’on y retournerait? Pas forcément.

Note subjective: 14/20


Le Quatrième Mur
2, Place de la Comédie
33000 Bordeaux
+33 5 56 02 49 70
www.quatrieme-mur.com

Visite: vendredi 11 mai – 19h30 – env. 75 € / 90 CHF par personne

Post Précédent Post Suivant

Vous aimerez aussi

Pas de commentaires

Répondre

*