Billets culinaires

Co Chin Chin (Zürich)

Situé non loin de la gare, ce restaurant vietnamien hautement stylé est réputé pour son ambiance, ses cocktails et ses bons petits plats à la présentation soignée et contemporaine.

C’est typiquement le type d’adresses viêts qui rappellent certains lieux à Berlin et qui manquent (terriblement) en Suisse romande. Un jour peut-être!

Le nom est clairement d’inspiration coloniale (la Cochinchine était le nom de la région du Sud Viêtnam sous domination française entre 1862 et 1949), et la déco est dans cette même veine, avec des affiches et cartes vintages aux murs. Clin d’oeil au brassage des mots issus de cette période dont le côté parfois fantasmé et « stylé » qu’elle évoque d’aujourd’hui peut poser question, des mots vietnamiens provenant du français parsèment également les murs (ga tô/ gâteau, pho mát/fromage, etc.).

En temps normal, on nous a dit dans l’oreillette que sa grande salle est bruyante et vivante, avec un ballet de clients incessant autour du grand bar verduré. Au niveau des terrasses, il y en 2: celle côté « jardin » à l’arrière du bâtiment, et celle côté rue longeant l’entrée (bien ensoleillée le midi). 

la terrasse à l’arrière

Au menu? Une belle variété de plats carnivores tels que bánh cuốn, bánh xèo (sorte de crêpe-omelette), bò bún, salades, bò lá lốt, nouilles, soupes de toutes les régions du pays (phở bò, bún bò Huế, bún riêu, etc.). Il faut compter entre 19.5 CHF et 34.5 CHF pour les plats, ce qui semble dans la norme zürichoise. Pour ceux qui ont comme benchmark le phở bò, la version classique est à 24.5 CHF, et la version avec des tranches de filet de boeuf cru et de la moelle à 34.5 CHF, ce qui en fait le plus cher qu’on ait croisé sur un menu en Suisse (après, il est peut-être incroyable, on ne l’a pas goûté).

Pour les faims non-carnivores, il est à noter qu’une partie du menu est végétarienne et que sur demande, des options véganes et/ou sans gluten sont disponibles.

Pour un déj au soleil, on y a pris:

  • un jus de citron vert bien glacé, pour avoir l’impression d’être « comme là-bas » (au Viêtnam, on peut facilement carburer toute la journée au nước chanh đá – qu’on pourrait traduire mot à mot par « eau/jus + citron + glace »)
  • un bon trio de bánh cuốn au porc et crevettes (15.5 CHF), parfaitement assaissonnés et avec une pâte à crêpe aux bords légèrement « dentelés » donc croustillants. Ils étaient présentés de manière inhabituelle en fins rouleaux ouverts et non en « rectangles » fermés. Ces crêpes étaient accompagnées de légumes légèrement vinaigrés très plaisants, ainsi qu’une bonne dose d’oignons frits et frais, tip top.
  • une salade de mangue verte et grosse crevette pimpante mais un peu sèche (17.5 CHF), globalement jolie et bien fraiche mais à la sauce un peu trop acide/citronnée à notre goût. 
  • un beau rouleau d’été au canard fondant et à l’orange (9 CHF), à la fois goûtu, original et très bien réalisé. Cela change des versions plus classiques aux crevettes ou au tofu, donc très sympa.

Est-ce qu’on y retournera? Clairement, pour tester d’autres plats et les cocktails, dont on a entendu beaucoup de bien.

Appréciation subjective: 16/20


Co Chin Chin
7, Gasometerstrasse
8005 Zürich
Suisse
+41 44 211 99 77
www.cochinchin.ch
Instagram: @co_chin_chin
Facebook: @cochinchin7

Visite: samedi 24 avril 2021 – 14h – env. 30 CHF / 28 € par personne

Post Précédent Post Suivant

Vous aimerez aussi

Pas de commentaires

Répondre

*