Billets culinaires

Café de Riex (Riex – Lavaux)

Posé sur la route de la Corniche entre Cully et Epesses, cet élégant café propose une très bonne cuisine du terroir, avec de sublimes cuissons ultra maitrisées. Avis aux amateurs: la chasse y est notamment excellente.

L’autre atout majeur du lieu, c’est le service hautement chaleureux de Rogerio, le maître de salle, qui se montre aussi pro qu’accueillant. Il sait prendre le temps de discuter avec les clients, et de recueillir leurs impressions sur tel ou tel élément des plats avec une belle écoute.

L’endroit possède un charme joliment désuet, entre objets d’époque et toiles autour du Lavaux ou du lac aux murs; concernant la clientèle, la moyenne d’âge lors de notre passage n’était pas toute jeune et la majorité semblait être des habitués. Pour l’anecdote, on a remarqué que les tables rondes en bois massif de la salle principale étaient un poil basses (les aïeux du coin devaient être moins grands que nous): on conseille aux clients propriétaires de longues jambes de demander de préférence une table rectangulaire. Pour les amoureux, on nous a dit dans l’oreillette que la table de 2 à droite de l’entrée (dans la 1ère petite salle, qu’on traverse pour arriver dans la salle principale) est très plaisante.

Un dimanche midi dans une salle pleine, on y a pris:

  • une sublime poêlée de chanterelles, poireaux confits, boule de Belp, un fromage frais de la région de Berne roulé dans du poivre (24 CHF). Dans une sauce légèrement crémée, les champignons étaient parfaitement cuits, bien goûtus.  On avoue, on a tout saucé. Ayant indiqué qu’on allait partager cette entrée, on s’est vu servir 2 moitiés dans des petites assiettes d’office (la taille de l’entrée entière est donc généreuse!). Jolie attention du chef.
  • la trilogie de betteraves rouges, suprême de caille et foie gras (24 CHF), une entrée très élaborée, élégante. On y trouvait de betterave en sorbet, sous forme de mousse (très légère) et cuite mais toujours croquante pour la salade sous la caille et le foie gras.
  • les noix de Saint-Jacques aux agrumes, sur lit de lamelles de courgettes (18 CHF en taille entrée, disponible en plat à 36 CHF). La cuisson des Saint-Jacques était juste parfaite, comme une douce mi-cuisson, et la sauce bien parfumée. La Comparse qui a pris ce plat a juste trouvé que les courgettes n’apportaient pas grand chose au niveau du mariage des saveurs (en plus de n’être pas trop de saison). 
  • le filet de chevreuil de Bavière (54 CHF), à la cuisson également juste parfaite. Vraiment. Vraiment! L’assiette était aussi jolie que bonne: viande sublimement tendre, sauce goûtue, champignons excellents, risotto crémeux et gourmand. Il y avait une vraie maitrise et sens du détail dans la composition des accompagnements: feuilles de sauge en beignet ultra-croquants (on aime!), crosnes (ces mini-légumes blancs), risotto, chou rouge, choux de Bruxelles, poire pochée, morceaux de pommes, marrons (corrects mais qui auraient pu être plus caramélisés et fondants). On nous a expliqué de façon très transparente que c’était un parti pris de ne pas faire de spätzlis, de par la petite taille de la cuisine. On respecte complètement: vaut mieux moins de choix mais plus qualitatif que le contraire.
  • un filet mignon de veau suisse, sauce aux champignons (49 CHF), avec une garniture colorée rappelant celle du chevreuil, avec une purée de pommes de terre à la place du risotto. Une cuisson à nouveau au top, pour un plat classique certes mais généreux en saveurs.
  • une tarte au citron agrémentée de fruits frais (10 CHF), classique et bien faite, à la crème au citron assez sucrée (par rapport à d’autres qui sont plus acides/citronnées)
  • le dessert du jour (14 CHF), un très élégant bavarois aux pruneaux surmonté de sorbet maison à la verveine. Très bon, avec un beau jeu de textures (le coeur aux pruneaux était sauf erreur parsemé d’une sorte de croquant aux noix/noisettes, contrastant avec la douceur apparente de la mousse).

L’adresse étant visiblement courue, on conseille de réserver un peu en avance pour assurer sa table, surtout le weekend!

Est-ce qu’on y retournera? Très volontiers, pour tester d’autres plats à d’autres.

Note subjective: 17/20

PS: un grand merci à la Comparse Jess pour cette découverte 😉


Café de Riex 
24, Route de la Corniche
1097 Riex (Lavaux)
Suisse
+41 21 799 13 06
www.cafe-de-riex.ch
Instagram: @cafederiex
Facebook: @Café-de-Riex

Visite: dimanche 17 novembre 2019 – 13h – env. 70 CHF / 60 € par personne

Post Précédent Post Suivant

Vous aimerez aussi

Pas de commentaires

Répondre

*