Billets culinaires

La Bavaria (Lausanne)

Après des mois de rafraichissement, cette fameuse brasserie datant de 1881 a rouvert en juin 2019 avec une nouvelle équipe, et cela fait grand bien! C’est une valeur sûre, avec notamment la plus belle planchette qu’on ait goûtée à Lausanne à ce jour.

L’endroit a gardé un beau cachet tout en prenant un petit coup de jeune tant au niveau des murs que de la carte, un beau mélange de plats traditionnels et plus contemporains.

Le service est globalement plutôt sympathique, investi et à l’écoute des clients (y compris quand on ne souhaite par principe pas payer la « carafe » d’eau filtrée apportée à la place d’eau du robinet). Leonor, la gérante, est particulièrement au top du chaleureux, et ça rayonne.

Ayant lu dans l’Illustré/GaultMillau qu’il y avait une terrasse au 1er étage, on était forcément curieux. La terrasse côté Petit-Chêne comporte en effet un nombre limité de tables (4 tables pour 2), alors que celle à l’étage est plus grande. Entourée de murs, elle attendait probablement la fin des travaux du bâtiment attenant pour se faire une beauté et peut-être se verdir un peu, qui sait?

En 2 passages pour un apéro en été puis déj automnal, on y a goûté:

  • une excellente « petite » planchette (22 CHF), peut-être la plus belle (et la plus généreuse) de Lausanne. On y trouvait pêle-mêle: saucisson, jambon cru, jambon cuit, bresaola, bleu, pickles d’oignons, tomates cerises, lamelles de carottes, cornichons, beurre salé et une excellente rillette. Comme dirait l’autre, « Dieu sait la taille de la « grande » planchette! » (37 CHF)
  • un gazpacho (15 CHF), avec un tartare de tomates, Qui était en fait un gazpacho dé/recomposé. Bon et avec de l’idée mais globalement un peu trop acqueux et un poil chiche pour le prix.
  • une paire de saucisses Bavaria (9 CHF, ressemblant à des Schublig), accompagnée d’une salade de feuilles de saison (5 CHF) et d’un bol de salade de pommes de terre sautées aux herbes (4 CHF). Ces 2 accompagnements étaient fort bons et frais.
  • une demi-choucroute (29 CHF), spécialité de la maison, prise par une Comparse qui adore ce plat. Elle l’a trouvée plutôt bonne et généreuse (lard fumé, jarret de porc, carré de porc fumé, saucisson vaudois, saucisses de Francfort et pommes de terre nature).
  • un duo de Weisswürste, ces petites saucisses blanches cuites à l’eau typiques de Bavière qui se mangent avec une moutarde sucrée (9 CHF). On a demandé une portion de frites en accompagnement, bonnes mais pas maison (un peu dommage).
  • le dessert signature « La Forêt Noire »  (14 CHF), une création décomposée belle et créative, avec une base de biscuit moelleux au chocolat, de la mousse au chocolat, chantilly et griottes bien imbibées. Adorant la « pâte » en général, on n’aurait pas dit non à un peu plus de biscuit pour le côté « solide » de la composition, mais c’est une question de goût. L’équilibre des saveurs était dans tous les cas très réussi.
  • un très élégant café gourmand (9 CHF) comportant un adorable mini-baba, une boule au chocolat, un macaron et un mini-tartelette au citron.

A noter que le midi, en plus des suggestions des chefs, un plat du jour à 22 CHF est proposé. A la carte, il faut compter 26-48 CHF pour un plat.

Bon à savoir pour les mangeurs tardifs: le soir, la cuisine prend les commandes jusqu’à 22h (22h30 le vendredi et samedi), ce qui est assez rare pour être souligné!

Est-ce qu’on y retournera? Très clairement, pour tester d’autres plats.

Note subjective: 16/20

2020: 13/20 (2 toques) au GaultMillau


La Bavaria
10, rue du Petit-Chêne
1003 Lausanne
Suisse
+41 21 323 39 13
Instagram: @brasserielabavaria
Facebook: @brasserielabavaria

Dernière visite:  vendredi 11 octobre 2019 – 112h30 – env. 35 CHF / 30 € par personne 

Post Précédent Post Suivant

Vous aimerez aussi

Pas de commentaires

Répondre

*