Billets culinaires

Au Coin du Bar (Genève)

C’est un de nos bistrots préférés genevois. Une odeur de « trop bon » qui effleure franchement la narine. Voilà la première impression quand on pousse la porte du lieu. On ne sait pas exactement d’où elle vient (du beurre des sauces? de légumes grillés?), mais qu’importe, on sent qu’on est dans un (très) bon bistrot…

L’adresse tourne autour du vin: des grappes de raisin qui décorent le bar (où l’on peut s’attabler) aux affiches en passant par les caisses à vin de la déco, c’est un véritable fil rouge.

Spécificité sympathique de l’endroit, le convive peut d’ailleurs descendre directement à la cave choisir sa bouteille.

Autre aspect très sympa et pas des moindres: l’accueil et le service. Vincent gère la salle d’une main de maître, courant parfois partout mais prenant toujours le temps de papoter avec ses clients chaleureusement. Il doit y avoir une dizaine de tables, donc réservation hautement conseillée.

Etant arrivés relativement tard pour déjeuner (13h), les menus du jour étaient épuisés. 32 CHF pour le trio entrée + plat + dessert, c’est vraiment une motivation pour débarquer plus tôt! Les assiettes du menu qu’on a zieutées aux tables voisines étaient élégantes et bien odorantes. 

On a donc commandé à la carte:

  • une terrine de campagne artisanale (15 CHF), excellente, fondante et goûtue, servie avec une petite salade verte
  • un quatuor de petites mozzarelle de bufala accompagné d’aubergine grillée fondante, de pesto sombre et piquillos (19 CHF). Sublime entrée, joli assemblage et visuel plein de contrastes, au top.
  • le burger à la saucisse de Morteau (une IGP du Jura français), comté et aubergine grillée, servi avec de mignonnes pommes nouvelles (29 CHF). Pain crousti-moelleux, structure bien faite, avec un coleslaw de salade plein de peps. On craignait un peu la saucisse (le fumé n’est pas notre fort), mais cela a été une très belle découverte: la saucisse de Morteau nous a fait un peu penser à la longeole genevoise (certaines épices semblent être similaires). Très bon burger, donc!
  • les ris de veau poêlés, asperges blanches et morilles (39 CHF). Excellents, même si habituellement on n’est pas vraiment fan de ce type de plat: les cuissons étaient hautement maitrisées, les asperges fondantes, les ris de veau fermes, et la sauce sublime.
  • un dessert à base d’ananas rôti, crème et sablé citron (14 CHF). C’était un dessert honnête et joli mais le sablé était un poil sec (versus « moelleux ») à notre goût. Le Comparse qui nous accompagnait (et qui aime l’ananas) l’a par contre bien aimé.

Est-ce qu’on y retournera? Très clairement pour tester d’autres plats, et grignoter de la moëlle (servie en hiver uniquement).

Note subjective: 18/20


Au Coin du Bar
17, rue François-Versonnex
1207 Genève
Suisse
+41 22 786 38 19
www.aucoindubar.ch
Instagram: @aucoindubar
Facebook: @aucoindubar

Visite: mardi 28 mai 2019 – 13h – env. 60 CHF / 52 € par personne

Post Précédent Post Suivant

Vous aimerez aussi

Pas de commentaires

Répondre

*