Billets culinaires

Gâteaux d’émotions – Philippe Conticini (Paris, 7e)

Ouverte en 2018, cette pâtisserie à l’élégante devanture blanche propose un bel assortiment de créations de Philippe Conticini, un des plus grands pâtissiers français contemporains.

Beaucoup (nous y compris) le connaissent de son ancienne adresse (la Pâtisserie des Rêves, dont une succursale est d’ailleurs à quelques mètres, au 93 rue du Bac) et où on continue d’aller notamment pour sa brioche feuilleté au pralin et sa pâtisserie « calisson », qui réinterprète cette confiserie en dessert (surprenant).

Aujourd’hui, le Chef ne travaille plus du tout avec la Pâtisserie des Rêves, qu’il avait co-fondé en 2009 avant de quitter sa direction suite à une restructuration en 2016 et lancer son adresse éponyme quelques temps après.

Au niveau déco, on l’a trouvé un peu froid et légèrement inachevé, comme s’il manquait ce supplément d’âme qu’on attend des pâtisseries parisiennes haut de gamme. Un peu dommage, car le Chef semble véhiculer une image publique plutôt chaleureuse et ce serait top qu’on retrouve cet esprit dans la boutique. Les grands sacs en plastique transparents et base pseudo rectangulaires manquaient également de praticité quand on achète plusieurs pâtisseries individuelles (cela faisait un peu empilement instable de cubes, qu’une base de sac en carton rigide comme celle par exemple des sacs de Pierre Hermé aurait pu éviter). Enfin, l’important est que l’intérieur des boîtes vaut le déplacement.

On y a testé:

  • une boule cake au citron (4.5 €), bien moelleuse et recouverte d’un fin glaçage gourmand, pour un rendu très stylé. Une vraie bonne idée qui change des cakes traditionnels.
  • un sablé nature (2 €), un autre au chocolat (2.5 €), un 3e chocolat-noisettes torréfiées (3 €) et et un brownie aux noix de pécan (4.5 €), parce qu’on n’arrivait pas à se décider. Pas mal.
  • une tarte Chocolat-Praliné (7.5 €), avec une pâte sucrée cacao, ganache chocolat, ganache montée praliné et une belle collection de fruits à coques caramélisés assez additifs (on pourrait les manger sans la tarte en dessous). C’était certes assez roboratif, comme on pouvait s’en douter, mais le dessus vaut vraiment le test.
  • le Galet Chocolat-Vanille (7.9 €), sublime, composé d’un biscuit chocolat noisette, croustillant praliné, crémeux vanille et mousse légère au chocolat doux. Malgré son apparence, ce dessert est « léger », avec un crémeux et une mousse presque aériens: on avoue, cela nous a surpris en (très) bien. Un grand, grand dessert qui nous a fait regretter de ne pas avoir pris un Galet Pur Vanille (11.9 €, vu le cours de la vanille de Madagascar)…A tester une prochaine fois donc!

Est-ce qu’on y retournera? Volontiers, pour tester le Galet Vanille, le mille-feuilles ultra haut ou le Baba Burger qui nous ont fait de l’oeil.

Note subjective: 16/20


Gâteaux d’émotions – Philippe Conticini
37, rue de Varenne
75007 Paris
France
+33 1 43 20 04 99
www.philippeconticini.fr
Instagram: @philippe_conticini
Facebook: @PhConticini

Visite: lundi 2 septembre 2019 – 17h

Post Précédent Post Suivant

Vous aimerez aussi

Pas de commentaires

Répondre

*