Billets culinaires

Yuki Café (Genève)

Fraichement ouvert le 15 août 2020, le petit frère du Yukiguni (bien connu pour ses bons ramen) propose un doux mélange de café/tea-room le jour et bar japonais le soir. C’est bien bon, frais, et pour ne rien gâcher le service est fort sympathique.

La journée, l’adresse propose divers cafés, thés, lattes, frappés, milkshakes, boissons fraîches, mochis glacés, desserts et glaces/sorbets; le soir, une carte de bar s’ajoute au sucré, avec des petits plats à partager qui proviennent des cuisines du Yukiguni. Les serveurs font donc de joyeux allers-retours entre les 2 établissements qui sont séparés par un magasin de motos pour honorer les commandes salées des clients du Café.

Pour les fans de donuts, 3 créations spéciales ont été faites par Donuts Factory pour le Yuki Café: yuzu, matcha et sésame noir. Ils sont vraiment très forts 😉

Au niveau de la déco, on a particulièrement aimé les illustrations pimpantes et colorées de Béatrice Herzig (alias « Petit-Goupil ») qui peuplent les menus et les murs. C’est elle également qui a imaginé le logo de l’endroit.

L’intérieur n’est pas très grand mais accueillant, avec quelques places assises et un coin canapé sur une petite mezzanine entourant le bar où l’on passe sa commande. Des tables en terrasse côté Boulevard James-Fazy et Place Isaac-Mercier viennent compléter le tout.

En 2 passages, on y a goûté:

  • le trio de tsukemono (des pickles, 9 CHF), soit des tranches de daïkon jaunes, du chou/concombre et yuzu, et des aubergines japonaises macérées-vinaigrées, pour une mise en bouche croquante et fraiche.
  • du poulet Karaage (donc frit, 15 CHF les 4 tranches), très très bon, tendre et bien crousti-moelleux
  • des gyoza au poulet (13 CHF les 5), toujours aussi faits maison et toujours aussi bons et goûtus que dans nos souvenirs. Les meilleurs de Genève qu’on ait mangés à ce jour.
  • du cake chiffon maison au matcha (8 CHF), excellent, ultra-aérien, pas trop chargé en matcha ni en sucre. Il était accompagné d’une rosace de crème chantilly au matcha et d’un peu de fruits.
  • un donut au matcha (5.5 CHF, fourni par Donuts Factory), pas mal du tout, certes pas light et avec un petit goût de friture mais joliment fait et moelleux, bien équilibré au niveau des textures et du sucré. Le matin tout frais cela doit encore être meilleur!
  • un donut au yuzu (5.5 CHF), au glaçage acidulé juste ex-cel-lent, pris à l’emporter un matin. Avec le petit croquant sur le dessus grâce aux noisettes (de tête), il a un sacré goût de reviens-y…
  • des sablés au thé vert maison (3 CHF), plutôt très peu sucrés, bien sablés
  • un frappuccino kurogoma (lait, glaçons, pâte de sésame noir, 7 CHF + 1 CHF pour la très bonne rosace de chantilly au matcha), joliment fait et rafraichissant. Disponible avec du lait de vache et également en version lait végétal (pour ceux/celles que cette info intéresse).

A noter que la yuzunade maison (5.5 CHF) est apparemment très bonne et que le menu « bar » devrait comporter des bouchées salées du chef (hassun) en plus des autres options susmentionnées.

Est-ce qu’on y retournera? Très volontiers pour tester d’autres boissons et les bouchées du chef quand il y en aura.

Note subjective: 16/20


Yuki Café
3, place Isaac-Mercier
1201 Genève
Suisse
Instagram: @yuki_cafe_geneve
Facebook: @Yuki-Café-108961594148732

Visite: jeudi 20 août 2020 – 19h30 – env. 45 CHF / 42 € par personne pour un dîner


Post Précédent Post Suivant

Vous aimerez aussi

Pas de commentaires

Répondre

*