Billets culinaires

L’Indochine (Lausanne)

Posé proche du parc de Valency, ce restaurant ouvert en 2000 propose une cuisine vietnamienne correcte dans un cadre sympathique et détendu, avec un service très agréable.

Cette adresse, qui avait eu 12 points au GaultMillau en 2017 (perdus depuis) était sur la to-eat-list de notre mission « test de tous les viêts de Lausanne ». Bamee Bistro reste de loin notre préféré dans la catégorie « sur le pouce/à l’emporter », et Les Rues de Saigon dans la catégorie « restaurant ».

Pour l’anecdote, si on a bien suivi, le patron actuel de l’Indochine étant d’origine péruvienne, on peut aussi y manger des plats péruviens le weekend. Ce métissage nous a fait penser à l’autre restaurant viêt de l’avenue d’Echallens, Les Bosquets, qui propose de la fondue moit’-moit’ en plus de la carte traditionnelle. 

Lors d’un dîner, on y a partagé:

  • un quatuor de bánh cuốn carrés (12 CHF), soit des crêpes de riz plates à la vapeur, farcies à la viande et champignons d’aspect sympa  et dodu mais très moyens en bouche, à la pâte épaisse et farce légèrement acide. La sauce de nuoc mam était déjà dans l’assiette sous les crêpes et non servie à part, ce qui plus simple à servir mais un peu surprenant.
  • un trio de wontons frits (9 CHF), sans plus, un poil secs
  • un bò bún avec un rouleau de printemps (23 CHF), globalement pas mal mais avec une viande de boeuf pas aussi tendre que celle de Bamee Bistro (on ne peut s’empêcher de comparer). Au niveau du rouleau de printemps, ceux de Vinatown restent nos chouchous crousti-moelleux.
  • un duo boeuf et crevettes grillés façon Indochine (33 CHF), dont on notera l’originalité de la composition. Les crevettes étaient entourées d’une fine couche de viande de boeuf, pour un ensemble tendre, épicé (et un peu piquant sur les bords) à rouler soi-même sur des galettes de riz fraiches avec des nouilles de riz, des légumes frais et des herbes.
  • un petit phở bò en entrée (13 CHF). Le bouillon de cette soupe aux nouilles de riz plates était très bon, plutôt poivré et bien parfumé. Un poil moins de rondelles d’oignon, des tranches de viande un peu plus fines et une tranche de citron vert (et non jaune – pour les puristes) nous auraient plu cependant, s’il fallait pinailler. C’est le plat qu’on a préféré de la soirée, bien authentique.

Est-ce qu’on y retournera? Pourquoi pas si on repasse par ce coin de la ville, pour une envie de phở.

Note subjective: 12/20


L’Indochine
82, avenue d’Echallens
1004 Lausanne
Suisse
+41 21 625 88 88
http://indochine.ch/
Instagram: @indochinelausanne
Facebook: @indochinelausanne

Visite: mardi 15 octobre 2019 – 19h30 – env. 52 CHF / 47 € par personne

Post Précédent Post Suivant

Vous aimerez aussi

Pas de commentaires

Répondre

*